Zoizellerie

 

Un simple passereau qui sifflait en rimant

Éprouva le besoin d’une grande culture

Il fit alors la manche et par sa tessiture

Gagna quelques euros chaque jour en chantant.

 

Quand il eut un pécule amplement suffisant

Il acheta des livres expliquant la nature,

Sur les oiseaux du ciel quelque littérature

Et sur la prosodie un ouvrage savant.

 

Il voulut acquérir le savoir qui s’impose

à un bel étourneau aimant rimes et prose

Et chez un grand libraire entra sans hésiter

 

Hélas sa grande envie était trop onéreuse

Avant de l’acheter il lui fallait chanter

Il sortit sans sonnet, la plume malheureuse.

  • Vues839
  • Évaluations12345
0 Commentaires

Laisser une réponse

©2018 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Aliquam facilisis mi, nec leo felis ante. ut justo Donec elit.

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account