Elle a perdu son innocence
Quinze minutes de violence
Dans l’indifférence

Ils ont voler son insouciance
Mutilé son enfance
Sans interférence

On est passé juste à coté
Sans même la regarder
Sans imaginer

Par ce geste non-inspiré
Nous l’avons condamné
Pour l’éternité

Elle est morte pour très longtemps
Elle respire pourtant
Souffle intermittent

Et nous avons tous, inconscients
Cautionné cet acharnement
En nous effaçant

Pardon naïve pour le néant
De nos âmes aguerries du sanglant,
Pour nos bras ballants.

  • Vues1014
  • Évaluations12345
2 Commentaires
  1. IRIS 1950 2 années Il y a

    Violée mais non condamnée. Ce qui est encore plus triste lorsque l’on se fait violer ce sont les questions que certains vous posent et d’autres se disent ne l’a tu pas chercher. Bel écrit. Belle journée. IRIS

  2. Plume bleu 2 semaines Il y a

    Quelle tristesse pour ces maux et aussi vide de commentaire au moins quelque mots d’encouragement,Je compatis a cette douleur que moi-même j’ai vécu

Laisser une réponse

©2018 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

ut facilisis dolor ut felis consequat. suscipit Donec sit velit, et,
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account