vérité

vérité.

si de mes écrits on ne lit que souffrance.
on me donna la vie dans une indifférence.
ayant été conçu d’une simple aventure.
je fus jeté au vent au travers de la nature.
ce N’est pas la Hasard qui traça mon destin.
je ne fus qu’un bâtard un tout petit bambin.
j’ai cultivé la haine dans un monde pourris
engranger tant e peine pour étouffer  mes cris.
je me souviens toujours ce n’était qu’apparence.
les chemins de l’amour s’appelaient différence.
je n’ai jamais connu l’amour et la tendresse.
les coups de pieds au cul me brûlent encore les fesses.
oui j’ai tendu la joue espèrent le pardon.
mais j’ai reçu des coups par d’innombrables cons
puis j’ai marché pieds nus en y portant ma croix
et prié le bon dieu avec beaucoup de foi.
je n’ai jamais été de très bonne culture.
mais j’ai très vite compris que parfois la nature
quand arrive le temps des amours insolites
que de nombreux amants ont oublier très vite
des milliers de bâtards oublier sans remord.
et c’est bien grâce a eux que se jouera leur sort.
et si de par mes propos bien souvent je m’amuse.
j’ai très vite compris que de j

extrait de mon recueil de poésie les murmures du mistral.

  • Vues844
  • Évaluations12345
0 Commentaires

Laisser une réponse

©2018 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

risus sem, Curabitur adipiscing elit. sit tristique ut

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account