Variations estivales

La végétation fleure
Le bouquet d’un été
La plantation pétille
Lorsque l’été l’effleure
Et les fruits veloutés
Honorent les papilles

L’été brûle l’encens
Sur nombre de pétales
Enfermant dans leurs bras
La pure évanescence
D’une odeur qui s’étale
Et qui pourtant mourra

Le firmament s’étend
Au loin sur l’océan
L’homme sur la belle eau
Rejoint pour des instants
Le maître des céans
L’été venant d’en haut

L’été fait couler l’eau
Sur des corps épuisés
Le bleuté d’une mer
Immerge dans les flots
L’esprit ankylosé
Dans l’existence amère

Véritable fournaise
L’été brûle l’effort
Sur l’azur qui charrie
Les chaudes nuits de braise
Quand la terre s’endort
Dans la douce euphorie

Le monde se réveille
Quand le feu du matin
Réchauffe un été rose
Les figures vermeilles
Des plantes des jardins
Soufflent la belle prose

  • Vues1035
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?