VAPES

Un brouillard ténébreux serpente en mon âme

Charriant ma pensée aux rives de l’oubli

Là où l’onde la lie il n’est point de sésame

Qu’un sortilège odieux qu’une succube infâme

Inlassable incante : “Insignifiante vie !”

 

Le vent furieux qui fouette et déchaîne la pluie

L’air aride embaumant dans un silence d’or

La marée assaillante qui ensevelit

Les fléaux du monde sont une allégorie

Tiède de ce fiel qui ensorcelle mon corps

 

L’Univers mère fidèle solidaire de mon sort

Veille : jamais l’Eternel n’abjure sa créature

Mais mon âme défaille gâtée par le remord

L’ironie s’y mire comme une voile dans un port

Et une bise persifle l’insondable trésor

Comme un miroir brisé morcelant la nature

 

Ô Père en émoi ! Amer mentor ! Croix de fer

Promet moi que ma vie fût plus qu’une rature

Quand mon âme frémit à l’orée des enfers

Le vertige s’y mire comme une voile dans la mer

Et une bise persifle l’insondable mystère

D’un miroir brisé reflétant ses fêlures

 

  • Vues969
  • Aime1
  • Évaluations12345

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

odio elementum libero dictum velit, risus. Praesent accumsan dapibus Donec

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?