Valentines à Albertine

Valentines à Albertine

Sous la rouge et fine mousseline
Qui te coiffe en fleur de grenadier
Deux blancs et querelleurs ramiers
Tremblent sous le souffle de ta poitrine

Que de beautés en toi florale Albertine
Ouvrant leurs suaves corolles en secret
Tentant ma main au toucher sucré
De ton corps se venant en aveline

Je suis le loriot effleurant l’œillet
Un rêve d’amour parfumant ton oreiller
Un rayon de lune enneigeant ton corps

Laisse moi boire au creux de ta main
L’amour coulant en doux butin
Du cœur de tes charmes d’or

Luthoriental

  • Vues2863
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

libero justo Praesent efficitur. porta. tristique mattis eleifend eget Phasellus

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?