Une poussière

Y’a des années qui nous sépare
Plus que le mal qu’on avoue
Et le train qui rentre en gare
De l’autre côté de la terre, j’avoue.
Toutes ces lumières que l’on éteind
Et qui nous donne tant de colère
Une bataille qui nous étreint
Et qui nous laisse un goût amer.
Tant de visage qui disparaisse
Une vie qui s’opère dans le noir
Notre Terre, pour ce jour de faiblesse
Et nous sème pour ce dernier soir.
  • Vues1116
  • Évaluations12345
0 Commentaires

Laisser une réponse

©2018 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

efficitur. Curabitur venenatis, libero et, dapibus in Lorem quis Sed risus.

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account