Une fin

Chaque jour qui passe, le supplice grandit

Chaque nuit me tourmente ,et les ténèbres se ferment

La vie n’est plus qu’une torture sans fin, et l’amour un tourment

Même les aliments ont perdu leur goût, l’ananas et l’anis

Me paraissent poussière, une seule chose cependant

Me retient encore ici, c’est ta vue, ta lumière qui m’envoûte

Et même si mes forces me quittent et que mon corps se voûte

Je ne suis plus qu’un songe qui semble à peine réel, un souvenir humiliant

 

 

  • Vues1369
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires
  1. Mederick Emrys 3 ans Il y a

    “Je ne suis plus qu’un songe qui semble à peine réel, un souvenir humiliant”

    Ces mots me touchent.

    Rien chez l’être est humiliant.

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?