une espece de taree, comme il n’existe pas sur terre.

 

Couler de vase embourbée de noirceur.

Sur la crête, les guerriers s’enflamment.

Sous  leurs armures jacassent le tonnerre

Ciel nocturne en la moindre lueur d’espoir

Les étoiles s’éteignent et disparaissent,

Un crime parfait se dessine sans preuves.

Sous les étendus des fumées, crame le feu.

La rage et la colère s’unissent en allégresse.

Un volcan est né des profondeurs des sols.

Fait trembler et ombrage les êtres sensibles.

Des crachats de laves rougeâtres s’envolent,

De nuls parts et qui retombent sans merci.

A tous brûler sur son chemin en cascade.

Les êtres verts immobiles se soumettent.

A qui le pouvoir de s’en échapper est nul.

A qui ces fragilités qui nous émerveillent.

A ce destin fatidique sans lendemain.

Un destin unique les mets en déluge d’enfer.

Que demain, renait d’autres espèces fragiles.

D’autres espèces farfelus et sans mémoires.

Qui sait peut être, à des millions d’années.

Que jamais une roche dure ne donnera une vie.

Ni un cœur vaillant n’y revient dans ces lieux.

Ni un malveillant ne s’aventure aux hasards.

Et qu’un amoureux fou ,un taree y revient.

 

  • Vues1803
  • Aime0
  • Évaluations12345

1 Commentaire
  1. REVEPOURPRE 3 ans Il y a

    wow

    ça c’est envoyé!!!

    bonne nuit

    RP

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

ut accumsan velit, ultricies dolor quis,

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?