Un vers, ça va, trois vers, bonjour les dégâts..

En gros, j’aime pas les auteurs classiques..
C’est de l’humour
Pour celles et ceux qui en ont

Un vers, ça va, trois vers, bonjour les dégâts..

U n beau jour on me dit: lis donc du Baudelaire,
N ‘y voyant aucun mal je me mis à l’affaire.

V oilà: je lis un vers, au second je somnole
E t le vers trois m’abat, et j’en perds la boussole.
R enoncer? que nenni! Je retourne donc voir
S ur le champ mon conseil: Simone de Beauvoir

Ç a devrait convenir, me dit-il, assuré.
A lors je m’y suis mis, confiant, remonté,

V oulant plaire à tout prix à cet ami lettré,
A la liste d’auteurs plus longue qu’un Littré.
,

T out en ouvrant le livre, au demeurant fort beau,
R elié en plein cuir, pour sûr du cuir de veau,
O ubliant ma défaite à mon premier essai,
I l me vint à l’esprit qu’un effort s’imposait,
S imone le valait, que dis-je? méritait.

V oilà, j’ai commencé, mais c’était un roman,
E t je voulais des vers. N’en faisons pas un flan.
R evenant vers l’ami, je dis mon désarroi,
S ouhaitant qu’il m’apprît l’écriture d’un roi.

B on, il y a Rimbaud, dont les vers sont sublimes,
O bjecta-t-il alors, ce sont de belles rimes,
N ulle crainte, vas-y, tu ne seras déçu.
J ‘y allai, cœur léger, en quête d’absolu.
O uvrage en mains je lus le premier vers écrit,
U n deuxième suivit qui m’embrouilla l’esprit.
R éveillé en sursaut, je ratai le troisième.

L as de tant de déroute en essayant ces thèmes,
E t voulant réussir, on me prescrit Verlaine,
S ûr que sa plume aurait sur moi prise certaine.

D écidé à savoir, je me mis à l’ouvrage
E t plongeai mon regard au-dedans de la page.
G risé par ma lecture au tout premier des vers,
A lire le second je sentis un travers,
T ant que mes yeux lassés en clignèrent alors,
S e ferma le recueil, le vers trois bouge encor

JMB
04/03/2012 – modifié 30/04/2013

  • Vues1877
  • Aime0
  • Évaluations12345

6 Commentaires
  1. MotsCroisés 5 ans Il y a

    Oui bien dit ce petit intermède très plaisant…mais les classiques restent des classiques, rien à dire , juste lire cet essai loufoque

    Bravo

    • Auteur
      Passant 5 ans Il y a

      Merci pour votre appréciation. En fait, je ne plaisante qu’à moitié.. Je n’aime pas les classiques.. On me les a imposés quand j’étais enfant, mauvaise idée.. Il vaut mieux les découvrir que les (mal) digérer et apprendre par cœur leur vie et deviner leurs pensées au moment de l’écriture d’un texte.
      Je me souviens encore des Aveugles et de l’Albatros.. mes deux cauchemars de 1°..

      C’est mon opinion et, en tant que gémeau, je la partage avec moi-même.. Et je ne dénie pas aux autres le droit d’apprécier ces mêmes classiques, bien entendu.

      Encore merci
      Belle journée
      🙂

  2. Auteur
    Passant 5 ans Il y a

    Ben oui, c’est moi. Qui d’autre pour écrire de telles fariboles? 🙂
    Bonjour et merci pour l’appréciation, inconnu(e) qui semble me connaître

  3. Jeromejolly 5 ans Il y a

    J’adooore, quel travail, magnifique. Un grand plaisir de lire ce texte au point qu’un sourire béat s’est dessiné sur mon visage rieur.

    Pour ce qui est des classiques, je partage complètement votre point de vue. Quelle horreur que d’imposer. Je me souviens des Confessions de Rousseau, mon cauchemar de lycéens. Chaque fois que je vois ce livre en bibliothèque, je fais une crise d’acné.
    Non pas à cause de l’oeuvre, mais du dictate de mon prof. Du coup, je n’ai jamais pu l’acheter ni même tenté de le relire. Un traumatisme en fait.

  4. chessmec 2 ans Il y a

    J’ai parcouru ce poème en acrostiches avec beaucoup de plaisir ! Belle maîtrise des mots et de la rime !

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

commodo ipsum Aenean sit consequat. ultricies ipsum mattis id, diam commodo risus.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?