Il ne faut jamais écouter la musique d’un autre
Le plaisir surprend la découverte en délicatesse
Il ne faut pas lire le livre mis dans tes mains par un autre
Il est ta propre volonté de ne pas vouloir promesse

Tout se découvre par sa propre immersion
Pourquoi donc allez chercher par le biais du quidam
Un reflet au miroir noir de Sion
Je ne suis pas vous Madame

La vacuité exporte ses pardons au mélodrame
Je croyais qu’on se plaisait madone
J’ai vraiment encore une fois fuis la somme

Des signes diverses et évidemment banales
Qui prolongeait le ciel et ses nuages pâles
Je fait ce que je vois dans un temps parsemé d’étoiles

  • Vues541
  • Évaluations12345
0 Commentaires

Laisser une réponse

©2018 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

ante. Praesent efficitur. elit. venenatis, Nullam dolor. libero Sed elementum nunc

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account