Un Semblant de Paradis …

Un Semblant de Paradis …

Le bleu azur du ciel  ,

Disperse son essence en l’ émeraude beauté

De la mer .

Les rayons d’or du soleil  se posant

Sur votre peau vous affirme que oui ;

Douceur est sœur de chaleur .

Les effluves fleuries et fruitées ,

Transportent et transforment vos sens

En récepteur de plaisir ,

Enflamment vôtre âme en tourbillon de bonheur .

 

 

Ah vous ; mes frères ,

Descendants de peuplades hospitalières ,

Opprimés nos parents ont été ,

Est il nécessaire d’ aviver constamment

Les braises de ces souvenirs ?

N’y a-t-il pas prescription ?

L’ enfant est il responsable des erreurs de son père ?

Mes frères vous dîtes : « les blancs « 

Saviez vous que dans le vaste monde

Chacun a un prénom ?

Vous n’ aimez pas ce que l’on a fait aux vôtres ,

Oubliez vous le comportement ,

Que vous appliquez à vos propres frères ?

Haïtiens , haïs tiens dîtes vous …

Ne viennent ils pas du même continent originel que nous ?

N’ oubliez pas qu’eux ont su conserver leur culture …

 

 

Indépendance ; scandez vous .

Connaissez vous le sens de ce mot ?

Grande est ma surprise :

Il signifie suspension de subvention ,

Pourtant ce sont nos enfants qui les cinq du mois ,

Cours quémander cet aumône mensuel ,

A ceux que vous voulez rejeter .

De quoi vivrons nous ? banane , mangue… ?

 

Ce mot signifie auto gestion ,

Grande est ma surprise ,

Quand je vois l’ état de notre éden exotique ,

Que détritus recouvrent nos plages ,

Détritus que …vous-mêmes jetez …

Auto gestion de sa personne ;

Responsabilité , un mot parti en vacances ?

Et qui n’ a pas l’ air de vouloir revenir .

 

Devrais je parler du respect de nos anciens ,

Qui le soir , alors que l’air est si doux ,

Se doivent de s’ enfermer chez eux , sécurité … sécurités .

 

Continuerez vous longtemps , le vendredi soir venu

De propager la mort silencieuse ?

D’ enfanter des non reconnus ?

De savoir , sans laisser paraître …

Que le petit dernier de votre voisin

Est votre enfant .

De faire pleurer nos mères , nos filles ?

De faire des enfants à des enfants ?

De regarder avec grand intérêt et perversion ;

Celles que vous voulez rejeter ?

De colporter rumeurs sur les faits de ton voisin ,

Pour masquer ce que toi-même , tu fais en pire ?

 

Où est l’ âme de notre peuple ?

En des marques prestigieuses /// ?

Dans le placement de nos anciens ,

Dans des maisons où ils couleront des jours heureux ,

Sans la présence affective des leurs ?

A qui dispenseront ils leurs connaissances ,

A des écrans de télévision ?

 

Oh oui grande est ma colère ,

Quand du nom d’ une confiserie célèbre vous m’ affublez ,

D’ avoir vécu au pays de l’ ennemi …

Sachez que je n’ ai plus grande fierté ,

Et ce que vous n’ avez pas compris ;

C’ est que ma façon de penser

Fait de moi un guadeloupéen plus guadeloupéen

Que vous ne l’ avez jamais été .

Car l’ on m’ a inculqué ;

La richesse des valeurs vraies ,

Que la couleur ne fait pas le cœur

Et que le partage grandit les hommes .

 

Alors …

Quand votre esprit obtu franchira

Les frontières de votre pantalon ;

Un grand pas vers l’ avenir sera franchi …

 

Laissez moi vous épelez un mot

Quand des étrangers désirent gouter

A la douceur de notre éden :

B.i.e.n.v.e.n.u.e   .

  • Vues1611
  • Évaluations12345
0 Commentaires

Laisser une réponse

©2018 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

id, diam venenatis, risus Donec vel, Aenean commodo libero accumsan

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account