Un regard sans lumière

C’est un monde inconnu que peuple le silence
Où le verbe agonise, où l’écho tait sa voix
Pour bercer un enfant dans les bras de l’absence
Solitaire, égaré, sur un chemin de croix

Nul ne connait hélas l’entrée du labyrinthe
Aux mystérieux sentiers qu’il est seul à connaître
L’on perçoit quelquefois une sourde complainte
Dans son regard éteint où rien ne peut paraître

L’on voudrait tellement le tenir par la main
Lui montrer le soleil et rallumer ses yeux
Lui effacer hier et lui ouvrir demain
Le sortir du tunnel, lui faire toucher les cieux

Il se promène seul, sans chœur où se cacher
Portant son paradis, son enfer, sa prison
C’est là qu’il est plongé et son âme attachée
Si pauvre naufragé en marge des saisons

Quand on saura un jour, embrasser son regard
Où l’on verra briller un chemin de lumière
Qui conduira alors vers cet enfant hagard
L’amour aura brisé les murs et les barrières

  • Vues1310
  • Aime0
  • Évaluations12345

18 Commentaires
  1. Larsenbac 4 ans Il y a

    Ce poème interpelle, forcément !
    On se sent mal à l’aise face à l’orphelin fragile (et souvent, il n’est même pas orphelin pour l’état-civil), qui erre sur les chemins (ces mot et idées sont omniprésents).
    Il y a tellement de fausses pistes, et de loups dans la jungle !
    Ambiance pesante, sur laquelle pointe quand même l’espoir…

    Merci d’avoir si bien écrit

    Léo

  2. Tonin Dulot 4 ans Il y a

    Concentré de mots sensibles ayant pour cible le coeur du lecteur attentif au moindre cri d’alarme…

    Écriture dense…
    Amical salut
    Tonin

  3. Vert Citron 4 ans Il y a

    L’espoir sera toujours là malgré ces sombres moments…
    Merci Poesiade pour tes poèmes

    amitiés

    • Auteur
      poesiade 4 ans Il y a

      L’espoir est le seul écho qui pourrait briser le silence dans lequel sont plongés ces enfants

      merci Paula de m’avoir lui

      amitiés

  4. Tesnim 4 ans Il y a

    Quand on saura un jour, embrasser son regard
    Où l’on verra briller un chemin de lumière
    Qui conduira alors vers cet enfant hagard
    L’amour aura brisé les murs et les barrières
    et on attend ce jour amis avec nos actions (sourire)

    b soirée

  5. lifesof 4 ans Il y a

    Le sujet est sensible , actuel, hurlant d’absurdité et de cruauté et vous le racontez avec une telle pudeur, votre poème est beau, vos mots forts et justes
    encore une fois j’admire la justesse de votre plume et la profondeur de votre regard.

    Bravo.

    Lynda

  6. TSiram 4 ans Il y a

    L’enfance malheureuse un sujet toujours délicat à évoquer… mais tu le fais fort bien…

    Les quatre saisons
    seul sans domicile fixe
    vous avez du feu ?

    Haïku du 22.06.2014
    T. Siram

  7. Trémière 4 ans Il y a

    joli soir Poésiade,

    je suis vraiment contente de pouvoir te relire !

    Bien amicalement.

  8. CLARINETTE 4 ans Il y a

    Bonjour cher Hamid,

    Je reconnais bien là ta sensibilité et la force de tes mots.
    Beaucoup de révolte contre l’injustice et la cruauté, l’innocence clouée au pilori.

    Merci pour ce merveilleux poème qui ne saurait laisser indifférent…

    Plaisir de te li r e de nouveau.
    Belle journée.

  9. CARLAME 4 ans Il y a

    malheureusement dans ce monde cruel ce sont toujours les innocents qui payent , et quoi de plus innocent qu’un enfant, il est pur il est blanc, il commence sa vie au commencement !

    https://www.youtube.com/watch?v=ZvFXBMXP-ZQ

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

tempus dolor. consectetur venenatis ut id,

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account