Un quatorze juillet…

Il s’appelait Samir ou peut-être Louis,
Il avait ce bel âge où tout est merveilleux,
A côté de sa mère il regardait la nuit,
Où cent mille couleurs éclaboussaient les cieux.

Surgissant du néant dans un boucan d’enfer,
Écartant en passant une marée humaine,
Comme fait un bateau dont la proue fend la mer,
Un monstre rugissant manifesta sa haine.

Il sentit une main le tirer en arrière,
L’écartant du chemin de la bête inhumaine
Dont le souffle écœurant le projeta à terre
Au milieu de badauds gisant là par dizaines.

Il s’appelait Issa ou peut-être Lévy,
Il devait avoir l’âge où tout est merveilleux,
A côté de sa mère immobile et sans vie,
Sur cette promenade, à jamais malheureux.

Alain le 7 septembre 2016

  • Vues1502
  • Aime0
  • Évaluations12345

17 Commentaires
  1. Gabrielle 3 ans Il y a

    magnifiquement relaté, un bel hommage à ces martyrs de l’absurdité

    @micalement v*

  2. Felicia 3 ans Il y a

    il est merveilleux ce poème , à lire et relire sans modération pour l’émotion ,
    ici et ailleurs …

    amicalités

  3. yellene 3 ans Il y a

    Bonsoir, Alain!

    superbe écrit! beaucoup d’émotions à vous lire!

    Merci de partager

    Amicalement

    • Auteur
      Alain Stanislas 3 ans Il y a

      Bonsoir Yellene,

      Il y aura toujours beaucoup d’émotion à parler de ces sujets et chacun le fera avec sa sensibilité…

      Aujourd’hui j’ai senti le besoin d’en faire quelques rimes…

      Amitiés

  4. ninette1952 3 ans Il y a

    bel hommage à un horrible fait divers

  5. Mireille Masson 3 ans Il y a

    Oh mon Dieu, Alain ! c’est tellement beau ! la beauté pour décrire l’horreur !
    J’en ai des frissons, l’émotion est là, énorme, cet évènement monstrueux m’ayant bouleversée !
    Des mots justes, précis, terribles !

    je ne sais si je dois vous dire merci, ou alors, merci de cet hommage à ces pauvres victimes !

    Amicalement

    • Auteur
      Alain Stanislas 3 ans Il y a

      Merci pour eux me sera suffisant, je n’attends rien à titre personnel d’un tel écrit, il est juste là pour rendre hommage et crier ma haine envers ces fous…

      Bien amicalement

  6. ELYSEE 3 ans Il y a

    Une promenade de l’horreur…..

    Un 14 juillet en date anniversaire….. À ne jamais oublier!

    Simplement merci

    Amicalement

  7. Mireille Masson 3 ans Il y a

    Alain, j’avais écrit ces mots pour le précédent attentat où des parents furent assassinés, laissant, seul, un enfant :

    Un loup a sectionné le destin d’un enfant,
    La bête noire et vile, aux yeux rouges de sang ;
    De ses griffes acérées a déchiré le père,
    De ses griffes acérées a déchiré la mère.

    Ce loup dénaturé est un homme répugnant
    Car jamais l’animal n’eut été malfaisant
    Pour éteindre, par haine, des âmes innocentes
    Et laisser un enfant, perdu, dans la tourmente.

    Voilà, ce furent mes mots
    Bonsoir Alain

    • Auteur
      Alain Stanislas 3 ans Il y a

      L’image du loup a toujours été associée à la méchanceté aussi bien dans le roman de Renart que chez Lafontaine…
      D’ailleurs ne dit-on pas “l’homme est un loup pour l’homme” ?

      Et pourtant il est certain qu’un loup se serait conduit plus humainement…

      Bises Mireille

  8. Trémière 3 ans Il y a

    Merci Alain ,

    pour cet hommages aux victimes de cette atrocité inhumaine

    Amicalement

    Rose*

  9. IRIS1950 2 ans Il y a

    Bravo à vous Alain pour cet hommage. Belle journée. IRIS

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

adipiscing tempus risus. eget leo. mattis quis, non massa commodo ut vel,

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account