Un poète éternel

<< Demain, dès l’aube, à l’heure où blanchit la campagne… >> (Victor Hugo)

Quelqu’un a évoqué de belles retrouvailles,
Avec sa bien-aimée enfant de ses entrailles,
Par des alexandrins, à jamais éternels…

Il décrivit l’état d’un papa en souffrance,
Qui ne supporte plus les quatre années d’absence,
De la chair de sa chair, qui a rejoint le ciel…

Avec isolement et une hâte certaine,
Il va donc prestement, à Harfleur, sur la tombe,
Pour un recueillement, au point du jour qui tombe,
Anonyme et aimant, il va… le cœur en peine,

Célébrer son enfant, et des fleurs par centaines,
Montreront aux passants qu’ici gît une reine…
Non cell’ d’un Maupassant, mais d’un Victor Hugo,
Qui fut son père aimant, peut-être son héro…

19 mai 2018, les Sept-Deniers (31200)

  • Vues1119
  • Aime1
  • Évaluations12345

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

porta. id ut neque. diam adipiscing vulputate, ipsum sed sit accumsan

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?