Un pléonasme

Un pléonasme

Oh si vous l’aviez vu parader sans musique
Le torse bien trop bombé pour se voir les chevilles
Son allure de coq prenait un tour comique
Quand il se dandinait pour accoster les filles

Ignorant de lui-même, l’arrogance à la proue
Monsieur nous dispensait ses conseils avisés
Rien de plus naturel il savait tout sur tout
Surtout n’allez pas dire que déjà vous saviez

Il n’abrite aucun doute et c’est bien là sa force
Il est beau, spirituel, vous devez le comprendre
Rien ne peut entacher sa superbe écorce
Vous pouvez la griffer mais certes pas la fendre

Trop éloigné du sol pour pouvoir vous entendre
Vous devez vous hisser pour soutenir son regard
Si cela met du temps, il saura vous attendre
Mieux encore, il vous aide et excuse le retard

N’essayez pas en vain de lui donner conseil
Ce serait maladroit et vous le savez bien
Il n’écoute que lui et fait la sourde oreille
Soyez à ses côtés mais ne touchez à rien

Flattez-le tous les jours, du matin jusqu’au soir
Il lui faut des amis pour lui faire la cour
Ne dites jamais adieu mais dites lui au revoir
Il a besoin de vous plus qu’il ne peut l ‘accroire

Ce n’est pas un quidam mais c’est un personnage
De ceux dont on admire la singularité
Ils sont de tous les temps, ils sont de tous les âges
Un pléonasme en somme : un homme-vanité !

🙂 (04/09/09)

  • Vues1385
  • Aime0
  • Évaluations12345

6 Commentaires
  1. frimousse 2 ans Il y a

    Magnifique !
    j’adore !
    Fabuleuse description … d’un homme, en somme !
    Belle écriture
    Amicalement
    Elisa

    • Cyranette 2 ans Il y a

      Il faut de tout pour faire un monde … 🙂
      Merci pour ces encouragements Elisa 🙂
      Amitiés soleil

  2. Perceval 2 ans Il y a

    Que Dieu me préserve des pléonasmes qui flatteraient mon ego car il ne le mérite pas !
    Par Maladresse je veux bien ! ca peut être rigolo !
    Sympa le texte ! Amitiés
    Perceval

  3. Béasse jean pierre 2 ans Il y a

    Coucou Zaza, mon commentaire un peu tardif (je ne connaissais pas Jepo en avril)
    Mon commentaire est une de mes histoires qui raconte, je crois, la même chose que la tienne sur ces gens que jamais n’effleure l’ombre du doute
    Le temps éteint certains, ceux qui ont l’habitude, comme une drogue, un besoin, d’avoir des certitudes

    • Auteur
      Zaza_Dabord 2 ans Il y a

      Oui c’est vrai que certains n’ont aucun doute. On peut de temps en temps les envier, le doute étant si destructeur de destin parfois. 🙂
      Merci pour la visite Jean-Pierre 🙂
      Amitiés soleil
      Z. 🙂

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

libero Curabitur velit, pulvinar libero id, neque. luctus sem, elit. dapibus quis,

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account