Un conte à dormir debout ……

Conte à dormir debout

Une antre obscure par un nuit sans lune….
Deux fulgurances étoilées, voisines
Comme enchâssées dans une noire tourmaline
Attirent mon regard dans cet endroit lugubre !

Fascinée, je tentai une approche , apeurée
Soldée par un plongeon tout au fond de l’Erêbe
N’ayant plus pour me guider, les feux cuivrés
Qui sous la cape brune étaient d’un tel attrait !!

L’écrin de ces diamants s’assombrissant soudain
J’errais à l’aveuglette , évitant les obstacles
Et me posant, attendis le lendemain
Dans les bras de Morphée, l’unique réceptacle !

Une furtive impression m’éveilla… me frôlant
j’aperçus un chat noir, prisonnier comme moi
De ses rêves , griffes en action , tapotant
Un hypothétique piano en habit de grand soir !

Noyée dans les ténèbres sa toison de charbon
Etait comme chaudron sur fond de cheminée
ne pouvant attirer, dès lors mon attention
Car ton sur ton, ne se distinguait pas,du foyer !

Emergeant de sa nuit, il ne s’affola pas…
Ignorant la faveur que ses yeux couleur d’or
Et remplis d’étincelles m’octroyait
Il me laissa y plonger comme en un beau décor !

C’est moi qui fus apprivoisée, médusée
Je lui parlai…. contre ma jambe se frotta
La caresse ébauchée ne fut pas refusée
Ainsi l’aventure avec lui débuta !!!

  • Vues2469
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

risus fringilla ut eget luctus tristique at et, dictum pulvinar

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?