Tu n’es plus là….

L’absence est le plus douloureux des fléaux moraux

Peu sont ceux qui, à la souffrance, ne sont confrontés

À quoi bon prétendre à la vie si au très haut

Elle est rappelée par un jugement privé d’impartialité

Ma peine dans l’errance ou le souvenir

Chemin à ces deux maux il me faut choisir

Mais est il bon de vivre avec les fantômes du passé

Et vouer mon avenir à le mortifier

Mais cela, à mon bon vouloir je ne peux le concevoir

Et avant il me faut garder l’espoir

Car si l’enveloppe charnelle se putréfie

Dans l’au-delà nos âmes à nouveau réunies

Et pour l’éternité à jamais consenti

  • Vues1120
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

diam consectetur ut id, dolor elit. porta. ipsum

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account