Trois petits êtres

Trois petits êtres

Trois braves petits êtres insolents
Trois petits êtres virulents
Trois rebelles des temps sournois
Trois petits idiots pour les bourgeois

Voulaient, chacun à sa manière,
Une révolution sans précédent
Ils étaient en désaccord sur la manière,
La manière de montrer ses dents

Le premier voulait la révolte armée
L’insurrection par le sang et les larmes
Il s’en alla créer sa propre armée
Et collecter toutes sortes d’armes

Le deuxième était d’un tout autre vent
Des grèves, il en était grand fervent,
Il lança une des plus grandes grèves,
Contre la société et pour son rêve

Le dernier était doté d’un grand esprit
Il essayait de convaincre par des écrits
Il voulait changer le monde par les gens
Car pour lui, c’était le plus urgent

Le premier, après une semaine,
Sans savoir comment bataille se mène
Se fit prendre par la faucheuse
Et son armée connut une fin fâcheuse

Le deuxième, après un mois tout rond,
N’étant plus payés par leur patron,
La plupart des ouvriers, bien tenaces
Le lâchèrent, sous la menace

Le dernier continuait sur son chemin
Remplissait de plus en plus de parchemin
Il n’a connu ni trépas ni déroute
En convaincant les gens sur sa route

  • Vues1937
  • Aime0
  • Évaluations12345

3 Commentaires
  1. Mireille Masson 3 ans Il y a

    C’est étrange, ils me rappellent vaguement certains personnages ces petits êtres insolents !
    Si on s’en tient à l’histoire , je dirais qu’elle est succulente, j’ai adoré !
    Bien écrite, un joli conte en quelque sorte !
    Un j’aime de bon coeur et des étoiles !
    Amitiés
    Mireille

  2. Jeanlegentil 3 ans Il y a

    Des braves trois petits êtres
    C’est une belle histoire
    Bravo.

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Lorem ut consequat. mi, consectetur id eleifend ut dolor Donec

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?