Trois doigts.

Désormais je ne salut qu’à trois doigts.

Une main se refuse au maladroit.

Je n’y peux rien, je pense au paresseux.

Certains doigts se ferment, capricieux.

Ça claque pour le toucheur effréné.

C’est pourtant pour toi que je vais freiner.

Du puits traine l’odeur de cette mort.

Ils étaient trois petits enfants, remord.

Nicolas les a sauvés du boucher.

Je peux encore me servir d’un hochet.

Le capitaine crochet veut surprendre.

Peter pan jamais ne veux se rendre.

Django nous a donné l’impossible.

Avec ces doigts on atteint la cible.

  • Vues1180
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

eleifend efficitur. mi, Phasellus id velit,

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?