La tristesse

Qu’il est triste de se retrouver seule
Qu’il est triste de n’avoir d’âme sœur
A qui se confier les jours de doute
A qui se confier les jours de trouble
Où plus rien ne va
Où je suis si las
Où plus rien ne bat
Où je suis si basse
Meurtris par la vie
Endoloris par celle-ci
Je me sens désarmée
Devant tant de méchanceté
Je suis écœurée
Devant tant de lâcheté
Il est si facile
D’abattre un homme à terre
Il est si facile
De s’en complaire
Courbatue comme arrivée au sommet des dunes
Rompue comme un roseau à plumes
Je n’ai plus la force du tout
Je n’ai plus l’envie du goût
De me battre encore et encore
De me battre plus fort et plus fort
La tristesse est le maître mot de cet écrit
La tristesse est le fléau de cette vie…

  • Vues2748
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

massa tempus mattis pulvinar neque. ipsum Praesent sem, consectetur elit. vulputate,

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?