Triste matin

Encore un matin ou la vie se joue de son destin

Le silence, pudique, en réponse à la douleur

Triste nouvelle qui chahute mon coeur

Les pensées se noient dans le chagrin

Même si au demeurant « mortel » nous sommes considérés

À la perte il est toujours difficile de se faire à l’idée

Même si impuissant restons nous face à la fatalité

Et à la poussière funestement appelés

Aux souvenirs l’immortalité

À la faveur d’une prière nos êtres chers se rappeler

Aux vivants se rattacher pour cette douleur surmonter

Par les fleurs ta dernière demeure orner

À l’inexorable ta mémoire à l’infini constamment saluée

  • Vues3466
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2022 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

ut libero. odio venenatis Donec ipsum nunc ante. in sed Praesent

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?