Tous les jours sur le fil….(terza rima)

Quand le passé sème ses images, sans ombrage…

Charrette au bout des bras le rémouleur avance
Dans les rues du village, au pas de son métier ;
Il s’annonce ânonnant qu’il est là pour jouvence.

Sa machine ancestrale est son seul grand chantier
Où il prend chaque jour du bonheur à la peine :
Son labeur est prenant sur ce fichu boîtier.

Le pied sur la pédale il aiguise la veine
D’une lame au contour d’une pierre mouillée
Et le bruit qui en sort est cet air qui l’entraîne.

Tous les gens du village à gorge déployée
Le questionnent toujours sur le choix de ses sentes,
Pour savoir si sa vie est toujours employée.

Mais le vieux rémouleur, d’une mine glissante
Ne dit mot sur son cours et répond vaguement
Afin de se sortir de la mauvaise pente.

Les enfants indiscrets l’auscultent longuement
Voulant tous découvrir d’où vient cette sagesse :
Et l’homme, sans cligner, sourit benoîtement.

Manœuvrant sans tapage à rendre la finesse
Aux armes des bouchers, aux couteaux de maison
L’artisan de nos rues au fil donne jeunesse.

Puis sans se soucier du nom de la saison
Il reprend en sifflant tant de nouveaux chemins
Se disant, tout en lui, qu’il a bien sa raison

De ne point se mêler du bruit des parchemins.

Qu’il m’est doux de penser que je fus du tableau…

  • Vues2321
  • Aime0
  • Évaluations12345

19 Commentaires
  1. Arty Zhanal 5 ans Il y a

    bonjour
    je ne connaissais pas ce genre de poésie, les alexandrins sont bien menés, une chose me gène cependant dans ce tercet

    “Quelques heures passées à rendre la finesse
    Aux armes des bouchers, aux couteaux de maison
    L’artisan de nos rues au fil donne jeunesse.

    c’est l’utilisation du féminin pluriel à la césure.
    Personnellement bien que ne respectant pas toutes les contraintes de la poésie classique, j’évite cela

    au delà de ça c’est une agréable description de ce métier quasiment oublié

    • Auteur
      Tonin Dulot 5 ans Il y a

      Consultant mon recueil ici publié, vous trouverez d’autres styles rarement employés…

      Votre perspicacité bienvenue m’a poussé à modifier la coquille dénoncée..

      Merci et à bientôt

      Bien à vous
      Tonin

  2. lifesof 5 ans Il y a

    voilà le genre de poésie que je ne sais pas faire, vous êtes très fort, bravo!!!

    et merci,

    Lynda

    • Auteur
      Tonin Dulot 5 ans Il y a

      L’atout de ce lieu est de pouvoir nous influencer pour échanger nos expériences…

      Merci pour la visite commentée
      Bien à vous
      Tonin

  3. Music Arts 5 ans Il y a

    Le rémouleur et la sagesse….joli thème pour ce terza rima.

    Petit métier et gagne-petit mais il participait à la cohésion sociale comme on dit de nos jours. Le poète est aussi un témoin du passé..

    J’aime bien ce bonhomme qui semble avoir des secrets qui attisent la curiosité.

    Merci .

    • Auteur
      Tonin Dulot 5 ans Il y a

      Le monde évolue chaque jour mais n’efface rien du temps passé qui demeure imprimé en notre mémoire..

      La nostalgie fait revisiter ces moments chers à nos cœurs reconnaissants…

      Merci pour votre visite appréciée
      Tonin

  4. Larsenbac 5 ans Il y a

    Par vaux et parchemin…. un voyage dans le temps fort agréable !
    Verbe aiguisé dans un genre qui affute l’âme et coud tôt, sur la pierre de notre jardin, l’essence même de la Poésie !

    Bravo Tonin pour avoir “tiré la meule” jusqu’ici.. 😉

    https://remouleurs.wordpress.com/category/histoire/page/2/

    Bonne journée

    L@rs

    • Auteur
      Tonin Dulot 5 ans Il y a

      Au fil du temps les machines s’érodent….ce fut le cas de mon ordinateur, raison unique de mon absence prolongée…

      Bien à toi
      Tonin

      • Larsenbac 5 ans Il y a

        Faut éviter la surchauffe… 😉
        Ce n’est pas l’envie qui manque, pourtant !

        Bon dimanche

        L@rs

        • Auteur
          Tonin Dulot 5 ans Il y a

          Un coup de froid parait donc nécessaire…aujourd’hui c’est l’effroi

  5. Amarante 5 ans Il y a

    La vie était dure pour ces artisans ambulants, mais la pratique fidèle et économe était toujours au rendez-vous, et faute d’un chiffre d’affaires mirobolant, le bas de laine assurait, bon an mal an, de quoi se nourrir sans faire la manche.

    Tandis que maintenant !

    Un tableau de moeurs émouvant, qui devrait faire exemple… on y songe !

    Bien à toi
    Amarante

    • Auteur
      Tonin Dulot 5 ans Il y a

      Fin d’un parcours ingénu qui prend note des différends…sans se soustraire au devoir de réserve qui sied en l’occurrence…

      Ad vitam aeternam and so fast as a blind…I return in my country for thinking

      So far away….

      No more
      Tonin sans état d’âmes…

  6. Trémière 5 ans Il y a

    joli jour Tonin,

    une lecture très musicale qui a ravivé en moi quelques souvenirs.

    en ce temps-là … il y avait des rémouleurs

    en ce temps-là … il y avait des forgerons

    en ce temps-là … il y avait des vitriers qui passaient dans les rues …

    je me souviens, Tonin, je me souviens …

    nostalgie !

    Bien amicalement 🙂

    • Auteur
      Tonin Dulot 5 ans Il y a

      L’étang est giboyeux et les temps sont durs à cuire

      Merci rose
      Je vais aller avoir ailleurs, car pas besoin de bisbilles

      Tonin

  7. Auteur
    Tonin Dulot 5 ans Il y a

    Et vous , qu’en dites -vous, passant sans mot….car mot passant n’est point littérature..

    Amicale pensée
    Tonin

  8. M Wolff 5 ans Il y a

    Il n’ y a pas de sot métier et nous sommes bien souvent, sans même
    le subodorer : sur le fil du rasoir. J’ai bien aimé vous lire, un régal
    pour tout dire.

    Amicalement votre.

    M-Wolff

  9. Larsenbac 5 ans Il y a

    “Ne prenez pas la vie trop au sérieux, de toute façon, vous n’en sortirez pas vivant.”
    Fontenelle, Bernard le Bovier de (1657-1757), philosophe et poète français

    A bientôt peut-être sur des terres plus fertiles… 🙂

    L@rs

  10. Raymond 5 ans Il y a

    Les métiers oubliés s’affirment parfois dans les foires avec une belle sonorité!

    Merci du partage Tonin

    Bien à vous
    Raymond
    v*****

  11. Youseii 5 ans Il y a

    beau poème sur ce métier d’antan , des souvenirs sont revenus . merci!

    la terza rima est un exercice que j’aime bien , ici c’est en néo classique que je pratique aussi, mais je préfère le pur classique avec les élisions les hiatus à éviter , le respect des rimes F et M ;

    merci pour ce partage

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

diam commodo justo Sed Phasellus quis, risus. Donec consectetur Praesent risus non

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?