Tiré du film “Quand on a 17 ans”

Enfant adopté, Thomas, l’adolescent,
Parcourait à pied les chemins enneigés
Le menant jusqu’à son collège lointain.
En classe, il avait la haine dans le sang
Pour un camarade ayant l’air négligé,
Mais dont l’intelligence rendait hautain.

Damien, fils de Marianne, la doctoresse
Subissait les volées et les invectives
Assénés par ce camarade agressif.
Un jour, une non avouée grossesse
Fit venir auprès de la mère adoptive
La femme médecin qui d’un air pensif

Lui dit : « il faudrait vous hospitaliser.
« Pourrais-je inviter votre fils adoptif
« Ainsi, ses devoirs seront sous surveillance. »
La femme enceinte accepta de le caser.
Thomas aussi se montra coopératif,
Voulant faire avec la doctoresse alliance

Car il s’était pris de sympathie pour elle.
Thomas et Damien engoncées dans la haine
S’en vinrent aux mains durant les premiers jours,
Mais lorsque les plaies fleurissaient de plus belle
Marianne ausculta la rancœur vilaine
Et les prièrent de vivre en paix toujours.

L’agressivité de Damien renfermait
Un amour homosexuel enchâssé
Dans Thomas qui n’était pas prêt à l’admettre.
Et un jour il le frappa comme jamais
Lorsque Damien s’approcha pour l’embrasser.
Vivement blessé, il ne pu s’en remettre.

Mais lorsque le père de Damien mourut,
Le deuil réconcilia les deux amoureux.
Thomas n’eut plus honte de ses sentiments,
Et cet amour qu’il croyait être incongru
Lui permettait de couler des jours heureux
Avec cet ami qui l’aimait tendrement.

  • Vues2012
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

id ut neque. tristique commodo ipsum odio

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?