Tenir le cou

Je peux perdre ma fierté par amour
Mais j’ai perdu mon amour par fierté.
Vu que mon silence est galant,
Elle est partie pour toujours.
De mes défauts, je suis garant
Quand je les vois se concerter.
De ce fait, la flamme de notre amour s’est éteinte
Afin de me brûler de son étreinte.
Enterré par l’amour simplement en lui roulant une pelle.
Malgré ma passion intemporelle,
Parfois je séquestre ma peine
Pourtant j’ai la pudeur du jardin d’Eden.
Aucune ne ressemble à ma future femme.
Lorsqu’on me fait une fleur,
Au bout d’une semaine elle fane.
Je cherche encore une rose à part.
Il n’y a qu’une place dans mon coeur
Mais il a le syndrome de Rosa Parks.
Je n’en retrouverai jamais comme elle.
Cependant, quitte à viser la comète
Je continuerai de faire la sentinelle
Jusqu’à réprouver ce sentiment senti net.
Le livre nous gardera pour titre
Donc rien ne sert de tourner la page.
J’essaie tout de même de changer de chapitre,
J’avance en jetant l’encre dans ce voyage.
Même mes désirs ont leur mélancolie.
Les silences font désormais bien trop de bruit.

  • Vues1908
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

dictum diam mi, leo commodo facilisis velit, Donec

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?