Témoin

J’ai vu un noir signal loin des belles bringueuses.
Un châle posé pour n’être pas odieuse
La balance poussée par l’imam chante le noir.
Un blanc turban n’a aperçu que son espoir.
Les moqueurs se délectent des proies futures.
Le cimeterre veut découper le roi Artur.
Cimetière rempli de rêveurs d’aventure.
Vide sidéral entre l’émule et les mules.
A force d’avancer, on croit que l’on recule.
L’Atlas haut déverse son sable trop fin.
Les ânes continuent à force d’avoir faim.

  • Vues2155
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

consequat. ante. mattis diam mattis id ut elit. tempus odio eleifend facilisis

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?