Tel un fantôme

Tel un fantôme

J’ai encore passé la soirée comme un fantôme
Alcoolisé comme moi, personne ne sortira de ce coma
Tu penses être à la hauteur des attentes des gens
Mais au final, tu es une larme qui ne se préoccupe plus de rien

Difficile de tenir parole en restant seul
Difficile de tenir parole en restant seul
Mon cœur bat encore mais ne demande qu’à s’arrêter

La maison dort, mais une ombre s’éveille
Bien loin des préoccupations, un homme attend l’aube
Vivre au loin des choses insignifiantes, votre esprit se réveille
Être auprès de ces montagnes, où un tueur rôde

Je ne sais plus comment m’arrêter
Je ne sais plus si je dois me retourner
Bien loin du bonheur, désormais je plonge sans m’attarder

Mes amis portent attention à mes frasques
Leur parler d’une envie d’en finir, ils n’en veulent pas
Pourtant une voix répète cette alarme qui envahit mon crane
Je ne l’écoute qu’à la fin, quand mon corps tutoie vraiment le risque

Par Ludo LackSpirit

  • Vues2492
  • Aime0
  • Évaluations12345

1 Commentaire
  1. Kali Hymsädayah 4 ans Il y a

    c’est superbe…, mais çà fait mal… terriblement…, à force de te lire, je sais que tu ne ment pas, tu t’écris toi…, c’est presque inquiétant une telle détresse…, tu me bouleverses, espèce de couillon (comme on dit chez moi (Avignon))…, ne bois pas trop quand même, s’il te plait…

    Je t’embrasse Ludo

    Kal

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

lectus ut justo quis, dolor ante. libero. mattis

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?