Sur le bâteau de mes rêves

La solitude a jeté sur mon cœur ses longs voiles,

Et depuis, j’ai sombré dans la mer des étoiles.

A l’entour de la vie s’endort l’âme des choses,

Sous le frisson soudain de ses métamorphoses.

Quelquefois quand mon âme est accablée,

Je sens en rythmes déborder ma pensée.

D’avoir un cœur doux et mystiquement tendre

Et d’espérer se croire aimer et de toujours attendre.

Voilà la nuit finie à l’éveil de l’aurore,

Tu n’es plus là, mais tu existes encore.

Sur le bateau des rêves fuyons comme les songes,

Pour aller sur les plages de Saintonge.

Actes d’amour pur et sacré qui coulant à jamais

Débordant ton bonheur épanche tes bienfaits.

Comme toujours l’espérance abusant la raison,

Me montrait le bonheur dans un vague horizon.

Vous croyez en l’amour dont l’âpre feu vous presse,
Mais la fleur que vous brisez soupire avec ivresse.
L’amour de la vie ou quelques nouveaux désirs,

Nous pousse-t-il à de nouveaux plaisirs.

Elle m’aime, elle m’aime et elle m’aime plus encore,

Mil fois elle brula mon cœur du feu qui me dévore….

  • Vues1965
  • Aime0
  • Évaluations12345

2 Commentaires
  1. Larsenbac 4 ans Il y a

    Le Feu permanent, çà me rappelle l’Enfer !

    Et quand c’est l’Amour qui vous jette en Enfer, ce n’est pas le diable qui vous tire par la queue…. 🙂

    En Saintonge (j’y vais bientôt), on a l’Hermione, et ailleurs, on a l’air… vraiment !

    Bonne soirée

    L@rs (désolé d’avoir contribué à ton naufrage)

  2. Oriane 4 ans Il y a

    Très joli poème !

    Il traite de ce sentiment universel que chacun
    croit vivre de façon unique !!!
    Bravo…

    Oriane

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

nunc dolor neque. suscipit tristique leo.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?