Sur la plage, Camille sera Palmyre.

Ce soir m’est apparu Sybille

Sur la plage quand se promènent les amoureux

Le soleil s’est couché dans ses yeux

La modestie du rideau déshabille

Et la lumière des silences heureux

Entame une danse lente et gentille

La mer calme scintille d’une nuit bleue

Et la pudeur embellit ce cadeau qui brille

Qui brille d’un grand feu

 

Ce soir m’est apparu Altaïr

Plus belle que l’oiseau radieux

Qui sait lire les étoiles pénètre le coeur des filles

Le cygne, la lyre et l’aigle dans les cieux

Qui ressent les doux baisers d’une ile

abandonne tristesse, devient alors heureux

ô! grâce de ses sentiments soyeux

Comme je vous aime, ainsi disait-on de Palmyre

Merveille des cités des dieux

 

Dans les temps ou tout portait mer au ressac

Ainsi en mon coeur le premier mouvement de Bach

Les variations Goldberg résonne d’un aveu

Je voudrais t’aimer camille, mourrir de tes voeux

Donner au sens la vie, d’un amour silencieux

De baisers sans érotisme, et coiffer tes cheveux.

 

Je crois que je t’aime camille

Cela me suffit, rien de plus je ne veux.   

  • Vues1332
  • Aime0
  • Évaluations12345

4 Commentaires
  1. Larsenbac 4 ans Il y a

    J’aurais même dit plus… “Cela ne me suffit, rien de plus je te veux !”
    Forcément, la tête dans les étoiles et les étoiles dans les Dieux, ça chavire, bercés qu’on est sur ce poème.
    Palmyre vient d’être détruite, elle apparaît déjà au passé ! 🙁

    Amicalement

  2. Auteur
    michel 4 ans Il y a

    bonjour larbensac,

    je vous comprends, mais voyez vous la fin correspond justement à cet absolu innaccessible qui vibre lorsque l’amour veut subsister “platonique”, je crois que c’est ainsi qu’on le dit. Accessible en sa raison et de passion gardé pour le conserver intact pour toujours.

    amitié

    m.

  3. CinquiemeVallee 4 ans Il y a

    Précieux amour qu’on ne consomme
    Qu’en rêvant dans la voie lactée
    C’est le privilège de l’homme
    Au ciel de savoir exister

    pouf pouf je me cache comme dit mon amie …
    En tous cas je salue ton beau poème !
    Alain

  4. Auteur
    michel 4 ans Il y a

    merci pour l’encouragement.

    belle journée

    m.

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?