Sourires ailés

Il faudrait que sous les pas du regard tout arrive infiniment comme le lait dans la tasse du ciel

On avance de page en page, et c’est bourré d’absurdité, mais on essaie encore de saisir des brins de vertige dans les marges, dans l’espoir de voir pousser un arbre bleu

C’est du foin donné aux chevaux de l’insolite ! On ouvre à hauteur de rêve la porte aux marais

Défaire de nos chairs  le plastique des politiques

Se dépolluer des éclats vidés du rire de la terre

Donner la voix aux glaciers de nos piscines aux eaux boueuses surpeuplées de peurs

Se quitter pour retrouver l’ombre venteuse, la force du nombre étoilé

Clouer le spectacle, visser le scandale,  imaginer la lumière dans les cheveux de la falaise

L’éparpillement de ses mèches, ses rayons de poussière semés, donnant vie à d’autres falaises

Ouvrir les fenêtres au ridicule, à en croire la traversée des miroirs du cœur, vos sourires sont des ailes…

  • Vues1641
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?