Souffrez que je vous dise…

Mort soudaine, trépas pernicieux,
Vous inquiétez beaucoup les anxieux.
Depuis nos premiers balbutiements
On pressent vos vils agissements
Irréversibles sont nos destins :
La mort nous hante soir et matin.
Pourquoi vous montrez-vous si pervers
En vous manifestant à travers
Nos proches gisant dans un cercueil ?
Sans honte, vous souillez notre seuil !
Vous devenez grandement barbare
Quand vous prenez sur les vieillard barre ;
Vous maintenez d’âgés grabataires
En prison sur la planète terre ;
Alors que des enfants nouveau-nés
Sont sans aucun scrupule emmenés
Vers un préoccupant inconnu
Dont nul n’est encore revenu.
Vous vous présentez sous divers noms.
Mais, Cancer, a fait votre renom,
Car sous cette dénomination,
Bien trop rares sont les rémissions.
N’ayant rien à mettre sous la dent,
Vous vous nommez souvent Accident ;
Attendu qu’une santé de fer
N’a pas envie de se laisser faire
Un événement inattendu
La plonge dans le piège tendu.
Conflit est votre nom favori,
Il nous confond avec la patrie
Au nom duquel on commet des crimes ;
Exécution avec nation rime.
La mort est connue pour ses ravages
Elle nous maintient en esclavage ;
Mais qui donc est la camarde amère ?
Est-elle l’inanité primaire,
La conception inimaginable
Ou le devenir inéluctable
Cité dans les Saintes Écritures 
Qui nous détaillent la vie future ?
Le trépas agit comme la pieuvre
Ne se tarissant pas de ses oeuvres.
Il a le don de l’ubiquité
Pour se nourrir de tous les côtés.
Les végétaux et les animaux
Ignorent le trépas et ses maux,
Aussi, parfois nous les jalousons
Pourtant, faisons-nous une raison
Et ayons le courage d’admettre
Que si les bêtes devaient connaître
Leurs destinées souvent culinaires,
Les tuer mettrait à vif nos nerfs.
Sachez Mort qui nous courrez après
Que maints d’entre nous se tiennent prêts
A vous défier par des créations
Rendant vains vos annihilations,
Car les inventions spirituelles
Durent de façon perpétuelle.
Il ne vous sera jamais possible
De prendre nos productions pour cible.
Souffrez donc Trépas que je vous dise :
“Vos actions ne sont que couardise.”

  • Vues1640
  • Aime1
  • Évaluations12345

1 Commentaire
  1. REVEPOURPRE 2 ans Il y a

    ta poésie est superbe comme d’hab

    mais ICI il n’y a plus de commentaires!!!

    Un autre forum beaucoup plus vivant et animé a vu le jour depuis JUIlLET!!

    Il faut cliquer en Haut et à Droite pour y accéder!!

    tes poésies feraient fureur!!!!

    amiitiés

    RP

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

libero Curabitur ut fringilla Nullam commodo ante. Donec luctus consectetur

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?