Sonnet… Sans matine !

Soyez indulgent svp, c’est mon premier sonnet, et presque en alexandrins… Sourire !

Moi qui écris toutes mes poésies d’un seul jet, en vers libres, sans retouche…

Là, j’suis crevé ! Plus jamais, rire..!!
j’ai essayé mais j’ai pas kiffé… 

*********

Je ne sais ce qu’hier a peint, sur tes lèvres…
La gondole de ton sourire enfin, revenu,
Ô… Ma douce, ma chère, quand j’effleurais l’imprévu,
Le soyeux de nos baisers clairs, vivaient sans trêve, 

Cent fois millénaires, l’amour rêve encore de toi,
À cette danse fière, de tes cils levant l’or…
Quand les anges coiffaient leurs plumes, au dehors,
Et moi, assis en lettre pliée, en émoi,

L’enveloppe bleue d’un ciel, postée sur l’aquarelle,
Attend l’oiseau des rimes, le chant en voyelles…
Foi de toutes celles que l’Homme colore d’attraits,

Je m’ignore, si seul… Je fredonne
l’aube en soie,
En âme, perlant l’averse parfumée de ma joie…
Je vous prie, aimez à la douceur d’une pensée*

Di-Âme

  • Vues1415
  • Aime0
  • Évaluations12345

38 Commentaires
  1. Isabelle 3 ans Il y a

    Ce n’est pas étonnant que vous êtes fatigué…

    La recherche de votre pensée a été merveilleusement choisie pour exprimer vos ressentis! Ah mon Dieu que c’est beau, notre teint pâlit à vous lire…Bravo l’artiste !

    Merci du partage Olivier, j’ai beaucoup aimé cette première
    Vos écrits en: ” Sonnet ou en un seul jet” se sont toujours des petits chefs-d’œuvre

    Bonne fin de journée
    Amitiés
    Isabelle 😉

  2. Auteur
    Di Ame 3 ans Il y a

    Bonour Isabelle

    Je ne suis pas creuvé de la recherche de mes pensées !
    Elles me viennent comme l’Ô versée*

    Mais devoir compter sur les doigts, c’est vraiemnt bof ! sourire

    Merci de votre apprécié & Belle soirée à vous*

    Amitié
    Olivier

    • Isabelle 3 ans Il y a

      En effet, le sonnet a des règles strictes à la disposition des rimes, il faut toujours compter! Je n’y connais pas grand chose en technique de poésie, j’écris ce que mon esprit me dicte avec beaucoup de simplicité mais, un jour peut-être que l’aventure vers un sonnet me tentera pour prendre mon pied à l’écrire! 🙂

      Belle journée Olivier et encore bravo
      Isabelle

  3. Gabrielle 3 ans Il y a

    mon ami quelque soit ta façon d’écrire, la beauté poétique de ton texte en fait oublier le reste
    écrire en alexandrin est un art très difficile, entre les pieds, les césures, les rimes, il faut adapter les mots au rythme et parfois cela gâche ce que l’on veut exprimer
    je suis fan de tes écrits, chaque fois tu touches mon cœur par la beauté de tes pensées
    C’est là que la poésie prend tout son sens, ne la mets pas dans un carcan elle perdrai son charme, ta liberté des mots en font le sel, le parfum de la vie
    bonne soirée Olivier
    @micalement
    v****

    • Auteur
      Di Ame 3 ans Il y a

      Bonjour Gabrielle*

      J’ai eu le désir de faire un sonnet sans en connaitre les règles…
      Et je m’efface à petit pas de la cour des maîtres en la matière !

      En effet, à ma vue, la poésie est un art qui permet à l’auteur
      de laisser son esprit réspirer au-delà des règles et du bruit…

      De se laisser envahir de la magie en un doux sentiment
      qui, portant le pur de l’ame, l’amour en parfum à offrir…
      et seule cette émotion arrive à passer toutes les barrières
      et va prendre la main du lecteur pour l’amener au secret
      du calin*

      Quand je laisse mes doigts aller sur l’ivoire d’un piano,
      mon ésprit va réspirer dans le silence des mots, mes yeux
      se mettent en brille et, je les vois composer un air transportant
      l’ame et sa lumière,
      Mon esprit ne ressent aucun plaisir à être guidé sur une partition
      avec interdiction de laisser son émotion vivre, pouvant faire d’une noire d’un temps, une noire poitéé lui donnant plus de longueur permettant à l’émotion de fleurir en sa magie*…

      L’art est ce tendre plaisir essentiel à la liberté de l’ame et son émotion à offrir*

      Ce n’est que ma vue*

      Merci d’être passée sur mon bancale écrit… sourire
      Belle journée à toi

      Amicalement
      Olivier

      • Gabrielle 3 ans Il y a

        c’est moi qui te remercie de garder ta liberté, tu nous offre des trésors à rêver
        laisse ta plume aller, les chemins de ta pensée sons si beaux et tu nous les donnent en cadeaux, du fond du coeur merci
        douce soirée
        @micalement

  4. Trémière 3 ans Il y a

    Joli soir cher Olivier,

    J’admire vraiment ! Ton écriture “s’envole” qu’elle soit encadrée ou pas.

    Tu me fais flancher à chaque fois que je te lis, Olivier.

    Et je reviens te lire souvent même si je ne te commentes pas, j’en pense pas moins ! ” sourire”

    Bisous de ptite Rosée, rose sans épines qui t’aime beaucoup ( et tu le sais !)

    • Auteur
      Di Ame 3 ans Il y a

      Bonjour ptite rosée*

      Ta plume est magnifique du pur et d’éléguance *
      Merci de ton apprécié & belle journée à toi

      bisou
      Amitié

      Olivier

  5. Trémière 3 ans Il y a

    oups la grosse faute bien énormus , horribilis : commente

  6. Trémière 3 ans Il y a

    j’ajoute vote et étoiles

    ” sourire”

  7. Trémière 3 ans Il y a

    cadeau ( j’espère que tu vas aimer)

    https://youtu.be/AlHLVUYvzwU

    ” sourire”

  8. Mireille Masson 3 ans Il y a

    Bonsoir Olivier,

    Bravo ! mais je dis bravo pour la poésie, pas seulement pour le sonnet !
    C’est vrai, nul besoin, pour toi, de te .. fatiguer !
    La poésie coule en toi de façon naturelle, alors, ne contrarie pas le cours de cette rivière, laisse -là suivre son lit !
    Mais c’est très fort d’avoir vécu l’essai.

    Douce nuit Olivier

    Bises
    Amitiés

    • Auteur
      Di Ame 3 ans Il y a

      Bonjour Mireille*

      Ne sois pas inquiète, je me sent plus en Ô en laissant mon esprit
      s’embhaumer de la magie offrant ce sentiment si doux, vibrant en petites perles
      sur le reflet d’un regard…

      J’ai voulu faire un je ne sais quoi style sonnet ! sourire…
      j’aime trop ce qu’offre la nature est sa magie et ne peux la tailler
      en jardin à la francaise ! le bouquet champêtre n’est-il pas le plus beau et magique des bouquets de fleurs ?!
      Et encore plus magnifique laissé en pré… en le ceuillant du regard

      L’Amour en un je t’aime ne peut s’apprendre, se faconner car seule l’émotion offre le calin et celle-ci libère son parfum en bout de branches pas taillées, au bout des lèvres, d’un murmure, un regard tendre qui dur bien plus que 12 pieds ! sourire…

      Merci de tes mots Mireille*
      Je trouve justement ta plume plus en émotion libre de dire, d’offrir ce toi *
      voila ce style que tu me disais vouloir arriver à faire, il n’est pas un style, il est ton ame, toi et son vivant et secrets* 😉

      Une belle journée à toi Poétesse
      Un bisou

      Amitié
      Olivier

      • Mireille Masson 3 ans Il y a

        Alors, là, Olivier, je suis sans voix ! (Normal, j’écris !) ; ok, j’arrête car je ne veux pas supprimer une miette de ctte magie que tu distribues avec tes mots ! Ce que tu dis est un chant, une caresse, une douceur incomparable. Je vais t’avouer une petite chose : je n’avais jamais vu un homme aussi sensible, aussi délicat, aussi émotif, c’est idiot ce que je dis, sans doute, mais je n ‘ai jamais entendu (lues) de telles paroles exprimes par … la “gent masculine”, ça fait … tout drôle ! Mais je vais t’écouter, et écrire des textes dans un autre style, merci de me l’avoir signalé (même si j’ai d’autres textes, en 12, à publier ).
        Cher olivier, passe une douce soirée et des bisous pour toi.

        • Auteur
          Di Ame 3 ans Il y a

          Homme touché*… Merci Mireille

          L’Ame n’a de sexe, elle est Amour en toute sa grandeur, sa magie, sa douceur et ses secrets*… lui donner la parole, oui, est un long chemin de receuillement, il faut juste nettoyer le p’ti ruisseau qui transporte sa vérité de l’Âme à l’esprit et hop ! après quelques océans de larmes, quelques tonnes en poid d’une solitude portée, et de l’oubli, l’on à chance de trouver la main de la sagesse en cette foi pure et sûre qui, loin des religions et des Hommes, change le poid d’une solitude en paix*, change les peines en doux sourires nacrés, et donne un vrai sens au verbe aimer d’un amour agape, le seul portant la magie* de savoir l’autre, son ame, de savoir aimer donc soigner*

          on est loin des amour de coeurs et des je t’aime semés pour en récolter par millier, celui là est par interêt de combler ses manques, donc réveille un jour les larmes de ses besoins, le vrai amour c’est s’oublier pour l’autre sans aucun retour en attente si ce n’est son bonheur*

          je ne suis pas que cet Homme Mireille, je kiffe aussi ma connerie tant qu’elle apporte le rire, avant j’étais con sans le savoir, maintenant je le sais quand je le suis et même adore ca parfois ! sourire..

          Rester spectateur de ce monde et acteur pour la bonne cause ou un joli partage*
          est le secret d’un sourire qui, demain te sera encore, attendant la levée de tes paupières pour se poser sur tes lèvres…

          La sagesse te salue et moi te fais un bisou*…
          Merci encore de tes mots si gentils belle ame

          Douce journée à toi*
          Amitié

          Olivier

          • Mireille Masson 3 ans Il y a

            Pardon de répondre si tardivement, et voilà !! je suis encore “scotchée” par tes mots que je n’arrive même plus à réfléchir !
            Je reprends certaines phrases
            on est loin des “je t’aime” semés pour en récolter par milliers …. Vrai ! et la suite , avec : … combler ses manques …
            Ce qui est très beau : “s’oublier pour l’autre sans aucun retour si ce n’est pour son bonheur” … vrai ! ! … beau !
            Tu as une justesse de vues remarquable ! ! Tu es peut-être philosophe, ou … je ne sais, mais pas quelqu’un d’ordinaire, c’est certain !
            Merci pour ce long message, comme une caresse, car oui, tes mots font du bien !
            Bisous Olivier
            Amitié
            Mireille

      • Mireille Masson 3 ans Il y a

        Je reviens,
        Pardon Olivier, pour les fautes laissées dans mon précédent message, tu ne mérites pas çà ! (mais je tapotais sur ma tablette qui est très indisciplinée ! sourire ! )

        Un bisou, poète
        Amitié
        Mireille

        • Auteur
          Di Ame 3 ans Il y a

          Ne t’excuse pas Mireille… J’en fais des tonnes !!

          Rien de grave à ca, ces valeurs réspirent bien en dessus du p’ti dico… sourire
          Le sentiment de ton message est sans faute et même lumineux ! Merci*

        • Auteur
          Di Ame 3 ans Il y a

          Je ne suis pas philosophe Mireille*, je ne suis qu’un Homme qui a voulu un jour
          être un Homme ! à ma vue*

          Un chemin de vie et de recuillements, le regard allant chercher au plus profond de moi et des Ô ! là, respire le secret des saisons et tant de vérités que borde la sagesse, ton bonheur et ta paix brillent juste là ! en dessus du savoir des Hommes et leur éducation ayant formaté l’esprit en une petite boite de 1 + 1 = 2 ! sourire… là est la prison de l’esprit et de l’âme… le secret kiffe danser et offrir sa vérité de tout à la lisière des songes 😉 et juste après *…

          Belle soirée Mireille et encore merci de tes mots, Homme touché
          Amitié et un bisou

          Olivier

          • Mireille Masson 3 ans Il y a

            Merci pour tes mots Olivier, ton souffle, comme tu dis ! !

            Tu finis par … et juste après ….. je crois que ta plume a encore eu une panne !!!
            Non, pardon, je rigole ! ! n’empêche que des discussions avec toi, çà doit être “top rêve” !
            Merci car je ne sais si tu en as conscience mais tu apportes beaucoup !

            2 bisous

            Amitié
            Mireille

  9. Oriane 3 ans Il y a

    Sonnet ou pas sonnet, même non signées, je saurais reconnaitre
    tes poésies entre toutes et celle-ci entre autres !!!

    Que dire ? Que pour un coup d’essai ce fût un coup de maître !!!
    Ceci dit sans vaine flatterie ….

    Que tu n’es pas ” Homme ” à te plier à des règles établies et qui ne
    te correspondent pas ….. pourtant ce 1er sonnet est très joli……
    et tu as su merveilleusement marier la contrainte,à ta liberté et ta
    fantaisie !!! Résultat….. ce petit chef- d’œuvre !

    Bravo à Toi, Olivier

    Oriane

    • Auteur
      Di Ame 3 ans Il y a

      Comme tu me sais* Mamounette ! sourire…

      Tu es à ma vue et celle du ciel la fleur de la sagesse en personne !
      Et quel plaisir de te connaitre… te savoir* ma douce Amie

      Te tel en partant du job ! ben oui j’y suis à fond comme tu vois ! rire

      Merci de ton amour et de tes mots
      Te fais un poutou*

      Olivier

  10. ELYSEE 3 ans Il y a

    Je ne suis pas apte à commenter ton sonnet… Je laisse cela à des plus calées que moi en poesie….

    Ce que je garde de ma lecture , c.est un poème qui accroche tes yeux au texte jusqu’à la fin….

    Tes mots choisis plein de charme et de volupté….
    A la pensée d’être compris…

    Fan je le suis….

    Douce nuit avant le dig ding dông du réveil !!!!⏱

    Il est tard…. Et je vais retrouver les bras de Morphée…

    • Auteur
      Di Ame 3 ans Il y a

      Coucou Elysée*

      Je ne pourrais pas moi même mettre un avis sur cette poésie ne connaissant rien aux sonnets ! sourire…

      Merci d’avoir trouvé plaisir au fluide de ta lecture
      Douce journée à toi*
      Bisou

      Olivier

  11. brunot 3 ans Il y a

    Salut Di Ame

    (Comme demandé)
    J’ai mis en alexandrins ton poème mais j’ai tellement dû le modifier
    Que ce n’est plus très ressemblant il me semble
    (Et je suis loin de respecter pleinement les règles de la prosodie classique)

    Sonnet

    Je ne sais ce qu’hier a gravé sur tes lèvres ?
    Toujours si belle et ton sourire revenu,
    Ô… Ma douce, ma chère, en m’offrant l’imprévu,
    Le jeu de nos baisers ne peut souffrir de trêves.

    Millénaire, l’amour rêve encore de toi,
    Dans ce balai si fier, de tes cils noir d’ébène,
    Quand les anges charmés, sont au cœur de la scène
    Et moi, sans voix, soumis à tes yeux en émoi.

    L’enveloppe des cieux, brossée en aquarelles,
    A du chant de l’oiseau les rimes en voyelles,
    Foi de celles que l’homme agrémente d’attraits ;

    Je l’ignore, si seul… J’admire l’aube en soie
    chatoyant chaque jour que parfume ma joie ?
    Mais Dieu ! Que Cupidon, nous touche de ses traits !

    Pour prendre un peu connaissance des règles très strictes de la poésie classique
    Je te propose ce cours en PDF
    http://users.skynet.be/Cyclober/docus/prosodie_clas.pdf

    (Mais il y a de nombreux sites qui traitent de ce sujet)

    Je te donne déjà quelques indications
    Je ne sais ce qu’hier a peint, sur tes lèvres…
    La| gon| do| le | de | ton | sou| ri| re en| fin, | re| ve| nu, | (14 syllabes)
    Ô… Ma douce, ma chère, quand j’effleurais l’imprévu, (13 syllabes)
    Le soyeux de nos baisers clairs, vivaient sans trêve, (11 syllabes)

    Cent fois millénaires, l’amour rêve encore de toi, (14 syllabes)
    À cette danse| fière|, |d|e tes cils levant l’or…
    (interdit à l’hémistiche, faudrait une voyelle après le e de fière)
    Quand | les | an| ges | coif| faient | leurs| plu| mes|, au | de| hors, | (bien)
    Et moi, assis en lettre pliée, en émoi,

    L’enveloppe | bleue | d’un ciel, pos| tée| sur l’aquarelle,
    (ue et ée suivi d’une consonne)
    Attend l’oiseau des rimes, le chant en voyelles…
    Foi de toutes celles que l’Homme colore d’attraits,

    Je m’ignore, si seul… Je fredonne l’aube en soie, (13 syllabes)
    En | â| me, | per| lant| l’a| ver| se | parfumée de ma joie…
    (pas de césure à l’hémistiche)
    Je vous prie, aimez à la douceur d’une pensée*

    Et pour ma version
    |Toujours si bel|le et ton sourire revenu,| ( 4 et 8)
    Ou
    |La gondole de ton sourire revenu| (12)
    Pas de césure à l’hémistiche (rythme binaire 6 et 6)

    C’est certainement une bonne chose de s’instruire quelque temps un peu de ça
    et revenir à la poésie en vers libres après

    La prosodie classique est peut-être à la poésie ce que le solfège est à la musique

    Amitiés
    Brunot

    • Gabrielle 3 ans Il y a

      Bravo Brunot pour ce court, c’est ce que j’essayais d’expliquer à Olivier, c’est tellement strict comme carcan que cela gâcherait sa poésie, c’est un homme des espaces, ça poésie s’en ressent, c’est bien d’essayer mais qu’il garde sa liberté
      c’est comme si on rognait les ailes de l’aigle pour l’empêcher de voler, crime odieux de cette majesté sourire.
      bonne soirée
      @micalement

    • Auteur
      Di Ame 3 ans Il y a

      Bonjour brunot

      Un grand merci pour le temps que tu as pris sur mon bb sonnet !
      et d’en avoir fait un Sonnet magnifique… Respect Poète

      J’ai appris le solfège durant plus de 10 années, de la trompette !
      Au bout de 10 ans il y a un pianiste qui joue et à l’oreille et on sait écrire la partition,
      l’oreille se perfectionne ! mis à part ca, sincérement, et pour jouer aussi de la batterie, des percus, et du pianno… sans aucune partition et sans solfège, seul avec des heures de travail, et l’amour de la musique… on arrive à composer des airs d’une beauté à faire briller les regards, à la batterie, c’est pareil, sans solfège on arrive à porter un groupe de musicos et offrir un mouve qui transporte les esprits dans la joie !
      le travail sur l’instrument est essentiel à ce qu’il y ai le moins possible de freins à l’émotion du fond venant au bout des doigts…

      Il n’est pas utile de connaitre la langue francaise ou la poiésie pour offrir l’amour et sa magie, tout comme pour la musique, il n’est pas utile de savoir le solfège pour composer de magnifiques morceaux…

      Je suis un autodidacte, je fais des tonnes de fautes, et m’en excuse mais j’suis passé à plus de 1000 kh devant l’école ! sourire…
      et j’éspère arriver à offrir… l’amour en une émotion agréable

      Là est le but du musicien jouant devant 5000 ames, offrir son ame en musique
      et en poésie, offrir son ame en mots !

      certaines connaissances sont inutiles au verbe aimer, que ce soit par les mots, en notes faisant l’harmonie d’un piano, un trait en esquice d’un regard en sourire, un tableau etc…

      l’Art ne s’apprend pas… il se vit*

      C’est en total respect que mes mots te sont murmurés brunot…
      Et encore merci de ton investissement sur mes mots !

      Au plaisir de lire
      Belle journée à toi

      Amitié
      Olivier

  12. ATROS 3 ans Il y a

    Comme je te l’ai dit, je ne t’ai entendu mais quelle a été ma surprise de te voir sonnet. Alors j’ai longuement réfléchi et j’me suis dit que l’on peut être poète et technicien on peut aussi être poète sans savoir compter pour ma part je t’aime bien poète tout court mais tant que sur le fond tu restes Di Ame pur,
    le reste n’a aucune importance (pour moi !)
    Et je te salue respectueusement .

    • Auteur
      Di Ame 3 ans Il y a

      Coucou Ami*

      Je suis à chaque réspiration, dans l’air qui me porte en magie d’être et d’aimer*…
      J’suis un repenti, de ce ce fait c’est vrai qu’il y a un paradoxe dans mon vocabulaire
      de tous les jours et le pur de mes pensées, paroles et actes dans l’amour, certaines personnes peuvent en être choquées et d’autres perchées en juste vue*, on un sourire que je partage… et d’autres vivent en direct la magie* que je leur souffle d’un amour si pur mon Dieu !

      Je t’aime aussi Poète,
      Douce journée à toi & merci

      Olvier

  13. ATROS 3 ans Il y a

    J’suis allé encore trop vite + vote

  14. Jean 3 ans Il y a

    Pas facile le sonnet
    Bonne continuation

  15. Paule 3 ans Il y a

    http://www.deljehier.levillage.org/textes/Ferre/preface.htm
    Quelques mots de Léo *sourire*
    Avec mes compliments , l’heure * a sonnet* de l’écrire
    Belle soirée Olivier – bien amicalement

  16. Auteur
    Di Ame 3 ans Il y a

    Quel Homme * !

    Que l’on te juge de fou,
    Aux morsures des sans vue,
    Cris tes mots… Ta vérité d’où*
    Même quand ils semblent superflus,

    Les Âmes qui portent le silence,
    Quand à cette table, le bruit croit chanter,
    Un regard parle d’espérance*
    Aux Anges là haut, en paix…

    Ton parfum d’être ennui les graviers,
    Quand près du grand mur,
    Les vielles pierres gardent ton secret*
    Ta poésie le fleuri, fait naître un sourire au futur

    L’amour à la vie…*

    Grand merci Paule* … LéÔ* Sourire *
    Douce nuitée à vous

    Amicale pensée *
    Olivier

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

eget neque. suscipit nunc ut tristique dolor. ut mi, odio libero consequat.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?