Sonnet, en une rime, à la fois masculine et féminine

Un exercice de style

Quand le cœur s’alourdit en tutoyant l’espoir
Mais que l’âme s’aigrit, il n’est d’échappatoire
Autre qu’un rêve fou, dicté d’un écritoire
Aux crayons innommés, aux desseins gris et noir.

Les yeux lors se font flous, ainsi que la mémoire
Et ce qui fut béni s’en va pour l’abattoir,
La sentence est ainsi: il n’est pas de pourvoir,
L’être honni se dissout dans les plis de l’histoire.

Ainsi va la nature, à vouloir trop pleuvoir
On se trouve mouillé comme larron en foire
En ahanant, recru, de vains cris de victoire.

L’espace d’un moment est venu le pouvoir
Celui qui put dicter de manière illusoire
Et retourne au néant faute d’un épanchoir..

JMB
15/12/2014

  • Vues1974
  • Aime0
  • Évaluations12345

21 Commentaires
  1. CLARINETTE 5 ans Il y a

    Bonjour, je m’arrête en passant ☺

    La performance en rime unique méritoire !
    J’admire le jonglage en haut de mon perchoir,
    Ecrire ainsi n’est point pour déplaire ou déchoir
    L’exercice de style entraine aussi la gloire…

    Et mes applaudissements fournis qui vont t’échoir ☺☺☺

    Bravo ! j’aime ♥♥♥
    Belle journée
    ♫♪♫♪

    • Auteur
      Passant 5 ans Il y a

      Merci pour cette réponse en écho, ma Clarinette
      Bisous

      • CLARINETTE 5 ans Il y a

        Je savais bien que je connaissais ce style particulier.
        Ravie de te retrouver ! J’espère que tout va bien pour toi à présent.

        Grüsse und Küschen mein Freund ☺♥☺

  2. Amarante 5 ans Il y a

    J’ai été obligée de le lire plusieurs fois ce sonnet, afin d’en apprécier la virtuosité.
    D’abord, conditionnée par le titre, avec l’attention fixée sur les rimes… Bravo, chapeau, c’est de la maestria !
    Ensuite avec l’intérêt porté sur le sujet en lui-même… et là… il me semble reconnaître la désillusion teintée de renoncement qu’exprimait souvent “ein Freund”..

    Enfin, ces initiales pour parapher l’ensemble
    Et alors je suis allée voir l’autre “çonnet” – pas de doute
    C’est toi, “mein Freund”

    G&K
    Amarante

    • Auteur
      Passant 5 ans Il y a

      Ja, meine Freunde.
      Je n’écris plus guère et seuls les challenges, à présent, m’émoustillent encore un peu.
      Ce poème a été écrit pendant ma période SDF, quand je vivais et dormais dans une petite voiture, avec pour seul espace viable le siège conducteur.
      G und K
      JMB

      • Amarante 5 ans Il y a

        Je t’avais perdu de vue.
        Alors j’avais écrit à l’adresse que tu m’avais donnée
        Pas de réponse… Déception
        Maintenant, je sais pourquoi

        Bon si tu postes ici, c’est, je suppose, que tu as un ordi avec un abo-internet Retour à la normale, retour à la vie…
        Bises à toi, Jean-Mi

        • Auteur
          Passant 5 ans Il y a

          J’ai traversé pas mal de choses.
          Tu peux me voir sur mon profil FB
          jean-michel déconne
          On pourra en causer
          G und K meine Freunde

  3. M Wolff 5 ans Il y a

    Bonjour Passant, faute de confort pour s’allonger, les petites voitures offrent
    en retour une belle inspiration poétique. Ca me rappelle une voiture que j’ai
    eue à l’époque, dans laquelle on s’allongeait en chien de fusil (une trabant 601)

    Amicalement
    M-Wolff

    • Auteur
      Passant 5 ans Il y a

      Merci.
      Quand j’étais plus jeune, les voitures où l’on dormait avaient un aspect plus sympathique.
      Une Trabant? Pas le choix le plus facile en matière de confort. C’était pour moi une Corsa 3 portes de 1994..

      Amitiés et encore merci
      JMB

  4. Entrelac 5 ans Il y a

    Bonsoir

    Tout d’abord bravo pour le style , vous n’avez pas choisi la facilité ; mais je dois avouer que j’ai eu du mal à ahaner ! sourire

    Quand au fond , on ne peut qu’être émue par ce parcours chaotique , la désillusion et la difficulté de se faire une place dans la société ( plus on est dans le trou et plus on s’enfonce si il n’y a pas de mains tendues ) !

    bonne chance

    EL

    • Auteur
      Passant 5 ans Il y a

      Merci
      La vie n’est pas faite que de sourires, hélas
      J’aime la pimenter par des défis que je lance afin de n’en perdre pas le fil
      Je suis toujours debout
      Joyeux Noêl à vous
      🙂

  5. Larsenbac 5 ans Il y a

    S’il s’agir d’un Passant, la passoire…
    J’y vois ici du bon sang…
    Bonsoir !

    L@rs

    • Auteur
      Passant 5 ans Il y a

      Jouer avec les mots est toujours un plaisir, ainsi que vous le faites

  6. segolene 5 ans Il y a

    Bel exercice de style . le sonnet reste pour moi toujours un défi . Contente de te lire ici et là bas bisous .

    • Auteur
      Passant 5 ans Il y a

      Merci, Ségo
      Bisous aussi
      Et encore une fois, un bon Noël à toi, Raph et tout le monde
      🙂

  7. Raymond 5 ans Il y a

    Grand bravo Poète je me suis régalé!

    Merci du partage.

    Bonne année!

    • Auteur
      Passant 5 ans Il y a

      Merci, Raymond

      Belle journée à vous

      Bonne année aussi

  8. Youseii 5 ans Il y a

    bravo pour l’exercice ; c’est super et prouve
    que tu maîtrises parfaitement le sonnet

    dessiner ou écrire quand tout va mal , c’est
    une excellente thérapie

    • Auteur
      Passant 5 ans Il y a

      Dessiner, je ne sais pas faire, jouer avec les mots à dessein est plus à ma portée, qu’on le note 🙂

  9. Felicia 4 ans Il y a

    j’ai relu avec plaisir sauf pour le “en ahanant ”
    qui est vraiment pas fastoche !

    bisous Jean-mimi

    • Auteur
      Passant 4 ans Il y a

      Merci, Felicia.
      C’est pas facile d’ahaner, non plus 🙂

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Praesent Sed ultricies ipsum ut mattis libero fringilla ipsum efficitur. diam sem,

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?