Sonnet d’été

Sonnet d’été

Voilà que sur la pelouse,
Une saison tant espérée,
Fait son arrivée, bien que trop pressée,
L’été, laissant le printemps comme épouse,

Si soucieux de se présenter,
Il s’annonce sans scrupule,
Par une chaleur rendant noctambule,
Les personnes vivant avec calme et sérénité,

Mais les vertus de ces jours radieux,
Font apparaître chez chacun un esprit chaleureux,
Animant une bonté collective,

Grâce à cette saison le monde est heureux,
Dans un climat où hommes et femmes sont généreux,
La vie se déguste sous un amour que personne ne prive.

Y.B

 

  • Vues4778
  • Aime4
  • Évaluations12345

10 Commentaires
  1. moimeme 4 ans Il y a

    Enfin le printemps a rendu son tablier et l’été lui vient de s’habiller,belle saison même avec sa chaleur;à chaque saison ses avantages.
    Joli poème inspiré de la nature!
    Amicalement
    Rachid

    • Auteur
      Plumes-inspirés 4 ans Il y a

      Merci à vous, en vous souhaitant une bonne soirée.
      Y.B

  2. Personne 4 ans Il y a

    Belle est la nature en été comme vous avez su nous le décrire avec douceur et légèreté, très agréable lecture, je vous remercie pour ces belles images qui nous laisse rêveur.

    1 j’aime + étoiles

    Bonne soirée
    Personne 😉

  3. Perceval 4 ans Il y a

    Ben oui le printemps laisse la place a l’été !!
    Mais on sent bien qu’ils se complètent comme un couple qui s’aime !! printemps et été sont pour moi source de bonheur !
    Tres joli texte !
    Amitiés
    Marc

  4. Marcel Moreau 4 ans Il y a

    Bonsoir,
    Joli sonnet aux accents de la belle saison. Les saisons s’en vont et reviennent comme les oiseaux migrateurs… J’aime beaucoup les sonnets et je crois que Ronsard est maitre en la matière.
    Merci
    Amicalement, Marcel.

    • Auteur
      Plumes-inspirés 4 ans Il y a

      Bonsoir, je vous remercie de votre commentaire.
      Il est vrai qu’il n y a rien de plus poétique qu’un sonnet et Ronsard en et le maître en la matière surtout quand il décrit certains paysages au fil de certaines saisons.
      Mais Baudelaire en à fait lui aussi où une certaine aura se dégage, un contraste implicite y règne, ce qui fait la magie de ces sonnets à mon avis.
      Je vous conseille de lire “Le mort joyeux” du recueil “Les fleurs du mal”

      Amitiés les plus sincères,
      Y.B

  5. Zaza_Dabord 4 ans Il y a

    Quoi qu’il se passe inexorablement la nature fait son oeuvre … On apprécie l’été lorsque l’hiver est rude. 🙂
    Merci pour ce partage
    Amitiés soleil
    Z. 🙂

  6. Auteur
    Plumes-inspirés 4 ans Il y a

    Merci pour vos commentaires,
    En vous souhaitant une bonne journée.
    Amicalement,

    Y.B

  7. Auteur
    Plumes-inspirés 4 ans Il y a

    1000 vues en 1 jours !!!
    Oh lala , j’en suis comblé je vous remercie tous.

    Y.B

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Praesent mattis venenatis, ipsum ut non elit. porta. pulvinar id odio

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?