Solitude.

Il n’y aura plus dans les champs
Cette joie d’enfant,
Courant dans la vallée
Sans jamais s’arrêter.

Il n’y aura plus dans les prés
Que le chant de l’obsédé
Parcourant les sentiers
Interminables et desséchés.

Il n’y aura plus dans les prairies
Que déserts en furie
Que le vent à semé
Et que la pluie à rejeté.

Ma vie est pareille à ces champs,
Ces prés et ces prairies
Car mes rêves d’enfant
Ont étés détruits.
Robair
Protégé par droits d’Auteur.

  • Vues1516
  • Évaluations12345
14 Commentaires
  1. Personne 2 mois Il y a

    Triste cette solitude d’enfant et toujours bien exprimer……. j’apprécie toujours de te lire c’est très agréable. BRAVO et MERCI pour ce partage.

    1 V + *****

    Amitié
    Personne 😉

  2. mariepierre18 2 mois Il y a

    Très émouvant et très joliment écris.
    Merci pour ce poème.
    Amitié.
    Marie-pierre

  3. Loulette 2 mois Il y a

    C’est si important ce “paquetage de l’enfance”…..Ces rêves, ces désirs ces croyances!!!!!L’adulte ne s’en rend compte qu’une fois les avoir perdus!
    Essayer de donner a sa vie ces petits bonheur qui auraient dû enjoliver nos tendres années!!!!!Joli texte un peu sombre!!!

  4. jeanyves53 2 mois Il y a

    Ah, la solitude au milieu de la foule !!!!
    Bravo, bel écrit !

    Amitiés, jean-yves

  5. Personne 2 mois Il y a

    Une relecture 😉 MERCI pour le partage.

  6. Personne 2 mois Il y a

    J’avais oublié, une solitude que j’ai bien connu pendant quelques années lorsque j’étais jeune et j’avais beaucoup de mal à la supporter cette SOLITUDE. Actuellement elle s’accroche à moi encore quelquefois………………

    Amitié
    Personne 😉

Laisser une réponse

©2018 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Aenean pulvinar leo. Lorem venenatis Curabitur mi, luctus Donec

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

Create Account