Sodome et Gomorrhe renaîssent dans une toile d’araignée

Quand de pêchés mortels, Sodome subit feu et foudre

Glissant sur des fils d’or, il menait vit de foutre

Et la femme prise dans le piège, alors, devint putain

Seule et mère, elle mangeait l’animal

De manger, de manger, ils devinrent fous

Car de trop de se repètre, apparut l’addiction

Sans parler de misère, des corps à l’abandon

Bien sur des êtres se rencontrerons

il peut même qu’au hasard, d’autres frissons

l’apaisement d’une femme, une âge qui ose dire non

Du reste une photo sur une toile bien égal

A celle de ma grand mère, au regard tout égal

Sodome et Gomorrhe est dans toile d’araignée

Une connexion totale à chacun de ses pas

O s’y perd, il y a des chose sans émois

vais-je vraiment osé ? Ou pas ?

  • Vues1570
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

risus dictum mattis nec Donec id justo in felis quis

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?