Société labyrinthe

En rupture de sillons, l’âme bleuie
Les paysans à la nuit tombante
Ont les yeux mouillés, la foi hurlante
La peine des champs creux, jaillie.

Le trader cerbère, exulte
En dehors de la vie sociale
D’un accident de chiffres, banal
Il escamote sa raison, le CAC est son tumulte.

L’ouvrier restitue son monde
Sous le joug des diminutions de frais
Eclosion de pauvreté finalise le trait
Quand la vérité blesse, l’injustice l’inonde.

L’homme supérieur en patron trivial
Accomplit sa tâche, l’esprit secret
Pas d’entretien de cœur aux scandales replets
Il se dépassera avide d’un pouvoir tribal.

Si l’homme de rien
N’éprouve pas la rancune
Dans ses épreuves d’infortunes
C’est qu’il ouvre son monde sur le bien.

Et devant l’épaisseur du vide
Le riche s’enorgueillit de sa puissance
Son royaume en toute indifférence
S’étale comme un désert aride.

  • Vues1591
  • Aime0
  • Évaluations12345

11 Commentaires
  1. Ecriveurvain 5 ans Il y a

    Intéressant, j’ai bien aimé mes lectures! 🙂

  2. CyAnne 5 ans Il y a

    Bonjour,

    Pauvres paysans, sans vacances toujours à travailler,
    Pas de temps pour se soigner, tôt, ils sont levés,
    Bêtes à nourrir ou terres à labourer,
    Ils ne voient plus leur vie passer
    Mais les factures abondent, comme les travaux,
    Les intempéries ravagent tout, tuant leurs animaux,
    Les politiciens sont dans leurs lits, au chaud!

    Qu’ils nous vendent leurs produits,
    On aurait des frais réduits,
    Pour manger bons légumes et fruits

    A méditer

    Amitiés

    • Auteur
      korinkor 5 ans Il y a

      Merci de votre passage, l’agriculture est une passion de la terre il faut vraiment l’aimer pour s’en condamner.

      Amitié

  3. melodie rebelle 5 ans Il y a

    merci, j’aime, une belle lecture

    Amitiés

    mélodie

  4. Merle_Bleu 5 ans Il y a

    L’homme, celui qui se veut tel, doit trouver le chemin vers un monde nouveau, un monde de justice … sinon tout ça ne sert à rien qu’à cumuler du matériel pour le profit de quelques uns à l’appétit vorace … la poudre aux yeux de l’illusoire et temporaire … humains perdus sans la conscience spirituelle … chacun de nous possède un bout du bleu du ciel qui forme un tout dans le partage et sans colère.

    La révolte est aujourd’hui nécessaire (indignons nous)

    • Auteur
      korinkor 5 ans Il y a

      Bien cher ami, l’homme s’est détourné des valeurs principales de la vie, il ne s’offusque plus de la mort car elle est présente continuellement autour de nous, dès que l’on allume un téléviseur, un téléphone. L’homme ne s’émeut plus de l’infiniment petit, car il voit les chose en grand, la paix n’est pas de ce monde, elle est factice face aux marchés des armes. Oui je m’indigne tous les jours, la révolte couve mais Ô combien elle sera destructrice.

      Bien à vous

  5. Isa 5 ans Il y a

    Votre texte est un vrai plaidoyer contre les injustices
    Hélas, de nos jours, les “petits” doivent travailler continuellement pour survivre, les vacances deviennent des projets lointains (peut-être à la retraite, et encore, sait-on ce qui nous attends)… les frontières entre les “bien nantis” et les “mal nantis” s’agrandissent, on ne sait pas comment tout cela va finir…
    Il est important de garder son bout de ciel bleu comme le dit Pierre mais encore faut-il savoir le regarder… c’est là aussi l’enjeu des années à venir

    • Auteur
      korinkor 5 ans Il y a

      Bien chère Isa, mon ciel bleu je le laisse dans ma tête, et j’y plonge dans mes jours grisaille. Quant à ma retraite je n’ose y songer elle est peu probable avec se qui couve, mais l’espoir fait vivre, alors vivons.

      Bien à vous et merci de votre passage

  6. Trémière 5 ans Il y a

    je suis contente de te lire ici, Korinkor

    lisant ton poème, je me suis dit ( et je me dis ça souvent ) : attention, le monde va vivre un grand bouleversement

    préparons nous à nous adapter

    et le monde ” bouleverse” déjà !

    + v et étoiles

    Bien amicalement

    Rose^^

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

fringilla odio Donec et, libero. Nullam leo sit

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?