Silhouettes parentales

 
Ils se sont aimés jusqu’à faire des enfants,
Puis ils se sont quittés sans être des parents.
C’était un amour fou, un amour passionné.
Pour l’autre en ce temps là, ils auraient tout donné.
Les jours et les années en forgeant l’habitude
Ont démêlé les nœuds de chaque certitude.
De communs, les chemins, devenus parallèles,
Ont fini séparés, après quelques querelles.
Ils avaient découvert les épines des roses
Aujourd’hui ils avaient des envies d’autres choses.
Qu’étaient-ils devenus les deux amants fougueux
Chaque nuit épuisés de combats amoureux ?
Comment la tendresse d’un regard chaleureux
S’était-elle changée en cet éclair haineux ?
Le vide au milieu de la couche conjugale
était bien plus profond qu’une fosse abyssale.
Pourtant, dans ce creux là, s’en venaient les petits
Pour se gaver d’amour avec grand appétit.
Mais tous les compromis, toutes les impatiences,
Ont sapé les bastions d’ultimes résistances.
Foin de la raison, des bonnes résolutions,
Quand mère nature déclenche ses pulsions.
Alors ils sont partis avec le cœur en miettes,
Ne laissant aux enfants que vagues silhouettes.

  • Vues1763
  • Aime0
  • Évaluations12345

10 Commentaires
  1. Merle_Bleu 4 ans Il y a

    Les choses de la vie joliment exprimées en quelques vers … le quotidien a raison de l’amour, parfois reste la tendresse et quelques attentions ou bien silence et frustration, le terreau des rancoeurs … rend coeur …

    Merci pour ce partage où beaucoup trouveront un écho de leur vécu.

    Amicalement, Pierre

  2. Mjollnir66 4 ans Il y a

    C’est écrit avec calme je le sens. Un constat simplement.

    J’aime beaucoup.

    Benoît.

    • Auteur
      crinblanc 4 ans Il y a

      c’est vrai qu’arrivé à un certain âge, 71 ans aujourd’hui, on se calme et le regard porté sur l’entourage n’est plus le même qu’à trente quarante ou cinquante ans. merci pour ton com, amitiés

  3. Isa 4 ans Il y a

    La passion ne suffit pas toujours pour qu’un couple perdure…

    Elle peut être toujours présente mais se transforme au fil du temps en un sentiment beaucoup plus fort car lié dans la profondeur… si l’on ne comprend pas cela, cela risque de mal se terminer. Quel dommage que l’homme (je parle au sens général) soit parfois si peu tenace dans sa relation à l’autre

    Mais c’est hélas une triste réalité de nos jours

    Merci pour ce partage

  4. Mjollnir66 4 ans Il y a

    J’ai oublié de dire que le titre est magnifiquement trouvé, une image forte.

    • Auteur
      crinblanc 4 ans Il y a

      pas mal en effet car il résume le non dit de cet écrit :c’est la souffrance sous-jacente des enfants qui dans tous les cas sont les victimes de ces situations.

  5. melodie rebelle 4 ans Il y a

    parfois l’amour se lasse, merci à toi j’aime

    Amicalement

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

porta. elit. vulputate, justo Aenean velit, risus mi,

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?