Si douces épines…

Viens à moi cette nuit, animal indécent,
Viens à moi, désormais le péché me retient !
Je possède en mon cœur un désir incessant,
Le monstre que je fus, dans tes bras, n’est plus rien.

Je vois bien que la bête est en manque de sang,
Laisse-la, mon amour, se repaître du mien !
Laisse-la s’enivrer d’un silence innocent,
Lâchez-la, mon seigneur, tout ce mal fait du bien.

C’est un songe cruel qui nous lie à jamais ;
Lorsque tu deviens fou, mon roi, tu me fascines,
Détourne le regard : c’est bon quand tu me hais !

Mon seigneur, mon amour, nos sanglots sont ardents,
Et versant sur ton corps de sanglantes épines,
Tu caresses ma peau par le biais de tes dents.

  • Vues3322
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

dolor. nec vel, ultricies Aliquam ut Sed dictum Nullam sem,

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?