Sans raison

Toi :

mon ravin

Ma solitude, mon altitude.

Subsiste ce supplément de tout toi !

Dans mon moi, …PAN

Est-il un miroir plus parfait ?

Que celui que je me créais, lors de ta présence.

 

La joie de mon cœur

Sait avaler cette mélancolie remarquable ‘

Qui nage dans son bain,  reflète son crachin.

 

Il y a ce fond éternel de pluie sur l’enfant.;

Les sangs impurs et diaphanes s’abreuvent de ce divin !

  • Vues1955
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

leo. venenatis, ut dapibus nunc diam sem, Sed felis facilisis quis ipsum

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?