Un printemps à courir, un printemps à mûrir. Je me demandais si c’était le cas, si c’était à cause de cela.

Un été à tricher, un été à badiner. Je me demandais si c’était réel, si c’était cruel.

Un automne à reprendre, un automne à comprendre. Je me demandais si c’était moi, si c’était toi.

Un hiver à méditer, un hiver à cogiter. Je me demandais s’il le fallait, si tu t’éloignais.

  • Vues1205
  • Évaluations12345
1 Commentaire
  1. Zaza_Dabord 5 jours Il y a

    Comme le début d’un livre… et la fin d’une histoire
    Joli
    Z. 🙂

Laisser une réponse

©2018 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

cae356467b04d7161934dc1b2ab9128cssss
ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?