Sadomédical

Ne cherche pas
Le non-sens à ta vie
Je l’ai déjà enterré vivant
Dans la crevasse des sédiments psychopates
Là où l’existence ne dépérie
Qu’à coups d’érreurs post-opératoires
De stupeur sadomédicale

Parce que je me suis nettoyé la fange
Au déssu du sacré
Je n’iraI jamais voir
L’étroitesse de l’autre interdit
Qui seprente dans l’immondice
Dans un absolu frénétiquement tendu
Docile dans sa délinquence
Comme un pli rebel sur la surface de la revolte

La tentation se dégrade en une déviance salvatrice
Heureuse d’une chirurgie dilatante d’orifices
S’offrant à tout les vices plastiques
De cette décadence cyclique

Ne cherche pas
Le non-sens à ta vie
Je l’ai déjà enterré vivant
Mais ne t’en fais pas, il reviendra

  • Vues1379
  • Aime0
  • Évaluations12345

3 Commentaires
  1. michel 5 ans Il y a

    bonsoir joe,

    Sens ou non-sens.
    Sept milles pensées par jour traversent notre esprit. Parfois heureuses, parfois dégueulassses, parfois rêveuses, parfois incompréhensibles.

    Cependant une chose se ressent, dans la nature, proche des arbres, aux sons des oiseaux, aux odeurs et bruit de l’eau, au cri du vent et couleur isatis du ciel, loin du tumulte des pavés consummés, de l’autre appeuré, le corps et l’esprit vibrent de tous ses sens.

    cordialement

    m.

  2. EnvoleMoi 5 ans Il y a

    ah c’est pas rien!!

    EM

  3. Typique 5 ans Il y a

    N’importe, le titre me plait spécialement

Laisser une réponse

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

elit. odio consectetur ante. tristique accumsan commodo

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?