Romana Caritas

Les chaines meurtrissant tes poignets dans le dos
Ils te laissent mourir, là au fond du cachot ,
Mais ta fille Cimon transgresse le charnel
Au sein perle le lait ce don providentiel
Péro te nourrissant vieil homme affaibli

Permettra que les juges signent enfin ta sortie

 “Quel spectacle touchant ! Quel merveilleux tableau !
Chargé d’ans et de fers Cimon presque au tombeau,
Trouve au sein de sa fille une nouvelle vie :
Cimon ! de quel bonheur ta misère est suivie !
Tu renais de ton sang, et ta fille à son tour
Est Mère de celuy qui luy donna le jour. “

* 6 derniers vers  de Delafont de St Yenne

 

  • Vues754
  • Évaluations12345
3 Commentaires
  1. Jeanlegentil 7 jours Il y a

    Joli poème bravo

  2. Loulette 7 jours Il y a

    L’IMAGE SURPREND!!!!!!!
    Mais google m’informe… et
    “Quel spectacle touchant ! Quel merveilleux tableau !/ Chargé d’ans et de fers Cimon presque au tombeau,/ Trouve au sein de sa fille une nouvelle vie :/ Cimon ! de quel bonheur ta misère est suivie !/ Tu renais de ton sang, et ta fille à son tour/ Est Mère de celuy qui luy donna le jour. ”
    Merci d’avoir contribuer aux lacunes de ma formation littéraire!

  3. Zaza_Dabord 5 jours Il y a

    Ce lait, un lien du sang qui fera vivre le père encore plus de cent ans 🙂
    Une belle mise à jour de mes connaissances, merci du partage.
    Amitiés soleil
    Z. 🙂

Laisser une réponse

©2018 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

consequat. mattis Praesent Nullam Donec velit, massa
ou

Vous connecter avec vos identifiants

ou    

Vous avez oublié vos informations ?

ou

Create Account