Requiem pour un vieux marin

Adieu belle frégate
Gonflée de souvenirs,
Sur la mer écarlate
Où le soleil expire,
Soulève quelques vagues
Que hantent mes désirs,
Toutes ces passions vagues
Qui m’ont tant fait frémir.
Je n’ai plus d’autre attente
Que ce souffle marin
Qui annonce l’andante
De mes derniers matins.
Laisse sur la proue où songent les goélands
Ce visage brisé qu’a martelé le temps .
Que flotte en haut des mats ce drapeau défraîchi
Où figurait un nom que la bise a terni.
Adieu belle frégate
Emmène mes amours
Sur cette mer d’agate
Vers l’île aux belle-de jour.
Puissent-ils y rajeunir
Quand la rosée soupire,
Que l’aigle étend son aile
Sur une aube nouvelle.
Je n’en ai plus besoin
Pour affronter le sort
Que nous, pauvres humains,
Blâmons comme un ténor.
Laisse-moi contempler avant le crépuscule
L’envol iridescent des fines libellules,
Laisse-moi recouvert d’une marée d’étoiles
Qui entraîne mon corps comme un frêle pétale.

  • Vues1844
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

libero consequat. accumsan Lorem porta. risus. libero

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?