Rendez-vous dans l’allée…

Il ne reste que des éclats de ce miroir…

Qui m’a tant menti sur son devoir,

Je n’y ais vue qu’un simple pardessus…

Une enveloppe jamais mise a nue.

Les images s’atténuent peu à peu,

Une vie , un souffle , un de moins puis deux…

Ils s’effacent d’un claquement de doigt,

On les pleurent au bout de l’allée A3.

Le temps affaiblies nos souvenirs…

Comme ce tic-tac qui sonnera notre ultime soupir,

La boucle est bouclée ainsi de suite…

Aucune issue possible au milieu de ce huit.

Nous sommes prisonniers de notre propre destin,

Nous pleurons les autres puis c’est déjà la fin…

On construit , on bâtit et l’on poursuit…

Ce qui doit être fait comme depuis des décennies.

Un jour on pleure puis l’autre l’on rie ,

J’accepte les aléas de la vie…

Que dire de plus si ce n’est que sommes maudits,

Nous géniteurs , assassins né abrutis…

Nous pleurons , nous pleurerons puis nous seront pleurés,

Alors moi j’ai vécu , je vie et je vivrai.

  • Vues1466
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

dolor. luctus porta. neque. mattis felis id elit. et, justo amet, dapibus

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?