Rencontre dans la forêt (La Sainte Vehme 16)

Dans leurs discussions, Gisbert penchait pour le nouvel Abbé qui n’avait, semble-t-il, reculé devant aucune ignominie pour éliminer un moine encombrant…
Mais Robert était sceptique…

Que la présence de cet individu n’ait pas été publiée dans l’entourage du Landgrave mettait en cause Samson qui avait été directement témoin de la Question…

Il se reprocha de ne pas l’avoir surveillé assez depuis son arrivée…

Il se souvint alors que durant la poursuite dans la neige l’homme de main, capitaine de la garde, ne semblait pas avoir mis beaucoup d’enthousiasme dans l’effort à produire pour se saisir des voleurs…

C’était Gisbert, par son action décisive qui avait pu capturer Kuno…

Il décida de mieux espionner le second du Landgrave…

Il remarqua que Karl, l’un de ceux qui étaient présents lors de la découverte des cadavres et qui depuis semblait très attaché à Samson, avait sans cesse des soucis d’argent car il jouait gros, aux dés,avec ses camarades…
Lui promettant monts et merveilles pour le délivrer de ses tourments, le justicier teutonique en le soudoyant quelque peu, trouva en lui un indicateur de premier ordre pour l’avertir des déplacements de son maître…

Les jours passant, en se morfondant, Robert se demanda si son attente allait trouver un résultat…

Une nuit pourtant, il fut averti par son frauduleux complice.
Le capitaine de la garde allait quitter discrètement le château accompagné d’un cheval de bât…

Une belle lune d’argent éclairait le paysage. Fortuitement, les traces dans la neige lui permirent de savoir où se dirigeait le personnage…

Aux abords d’une forêt il s’arrêta…

Deux hommes vêtus de grosses pelisses l’attendaient…Ils étaient debout, appuyés sur des bâtons avec à leur côté ce qui semblaient être les reliques tant convoitées…
Il y avait là Hyeronimos!!!

Robert et Gisbert firent un détour pour éviter que le crissement dans la neige produit par les sabots de leurs chevaux ne puisse les dénoncer…

De là où ils se postèrent et ils purent entendre le fil de la conversation…

-« Voilà les reliques, Samson…grâce à ton aide, ton maître ne les a pas trouvées…Nous avons pu bien les dissimuler…As-tu trouvé un acquéreur ???… »
-« Ya…Cela n’a pas été sans mal… Vous autres, espèces de dumm banditen, ne seriez pas arrivés à un tel résultat !!! Je les fais embarquer demain pour le royaume de France. Je vous promets, la somme rondelette que je pourrai sûrement en tirer, nous la partagerons comme convenu… »
« N’oublie pas que si tu nous oublies nous ne t’oublieront pas !!! » Firent ses acolytes, menaçants.
Mais cela ne sembla pas l’impressionner…

Ils rirent de bon cœur du tour joué au Landgrave que Samson avait grugé en lui faisant croire que les reliques, une fois les moines assassinés sur son ordre, seraient aisément retrouvées…
Son maître n’avait pu imaginer l’accord passé entre le subordonné et ces bandits de grands-chemins…

Ainsi l’homme à la cagoule était bien Samson !!!

Il avait participé à l’assassinat les moines, sur ordre du Landgrave, pour venger la nièce, puis, sans scrupules, il avait détourné le trésor de l’abbaye pour le revendre à des trafiquants. Maintenant il s’appliquait à devoir le reprendre pour abuser vraisemblablement ses nouveaux amis…

Les deux hommes de la Sainte Vehme en avaient assez entendu…

Piquant des deux ils fondirent sur le petit groupe …
Les épées, les bâtons , les haches et les masses d’armes s’entrechoquèrent car les brigands étaient rudement armés et Samson était prêt à vendre très chèrement son existence…
Finalement dans la neige abondamment gorgée de sang les trois criminels tombèrent sans vie…

Mettant rapidement les reliques sur le cheval de bât, Gisbert dut être protégé par son jeune maître, car plusieurs membres de la bande, alertés par le tumulte de la bataille, venaient en renfort…

Grâce à la vigueur de leurs chevaux, les deux courageux compères purent échapper à un désastre…

(A Suivre…)

  • Vues1854
  • Aime0
  • Évaluations12345

0 Commentaires
  1. Auteur
    rymailleur 4 ans Il y a

    Voilà… on sait maintenant qui est le commanditaire de ce crime dans la forêt où des moines furent trucidés …

  2. Raymond 4 ans Il y a

    Merci Rym!

    Raymond

  3. Trémière 4 ans Il y a

    merci Rym !

    l’image du reliquaire est magnifique !

    Bien à toi !

    Rose

  4. Auteur
    rymailleur 4 ans Il y a

    Le reliquaire qui erre
    Merci à vous Rose…
    Amitié poétique
    Rym

  5. Chocolatine 4 ans Il y a

    Bonsoir,

    J’ai lu et relue,

    mais quelques chose m’échappe!!!

    Amical….

Laisser une réponse

©2019 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?