Regard ébloui…

La balbutiante chanson
De la fontaine
Semble chuchoter dans l’oreille
D’une fée souveraine
Invisible
Pour le commun des mortels
Sauf pour les prunelles
De l’errant aux pas absents
Ténébreux poète à la folie
Incorrigible
Qui toujours veille
L’aube de l’embellie

Il part
À la recherche de son ombre
Sa vertu
Son ombre perdue
Depuis qu’on l’appelle soleil
Dans tous les recoins sombres
De l’adversité
Et dans les menteurs étés
Aux claires pénombres
D’une cité de remparts

Il marche de nuit en nuit
De sommeil en sommeil
Éparpillant le sable de sa mémoire
Aux quatre vents du noir
C’est sa façon fébrile d’attendre
À l’insu des prophéties
Qu’enfin s’éveille
La fleur de clarté
Qui éclabousse l’obscurité
Dans son regard ébloui…

Jeudi 5 mai 2016

Chardon

  • Vues1464
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2020 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

vel, neque. ipsum mattis id dolor. pulvinar id libero.

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?