Refoulement

 Refoulement

Uniques sons sans échos aucun
Rien que des cris stridents au tréfonds
Des tunnels étriqués et craquelés de vent
Que des bruits dénudés de tout silence
Que des bourdonnements des mouches volant
Entre les murs en fer élastiques
Rires hystériques mouillés de larmes
Écumes de mots effervescents qui s’effilochent
une fois dits, sur le sable brûlé
A perte de vue, des portes de ruines rouillées d’oubli
Au ralenti, des montres gluantes coulent et se mêlent
Aux flots de têtes séparées de haies non vues.

  • Vues4013
  • Aime0
  • Évaluations12345

4 Commentaires
  1. Zeus 4 ans Il y a

    Des mots dont l’assemblage bousculent le sens…
    Façon originale d’interpeller le lecteur.

  2. Auteur
    alione 4 ans Il y a

    Merci d’avoir apprécié ce poème et de votre lecture précieuse.

  3. Marcel Moreau 4 ans Il y a

    Bonjour alimen,
    les mots dans le refoulement font basculer les sens. j’aime beaucoup les métaphores, c’est la sensibilité des poètes. une* dont.
    Merci et reçois mes amitiés,
    marcel.

  4. Auteur
    alione 4 ans Il y a

    Bonsoir, merci de votre lecture encourageante et pensive.
    Cordialement.

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

quis, ipsum consectetur venenatis massa libero

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?