Picoler, travailler, baiser, forniquer
Appeler les anges
Et les enculer

Boire de l’eau, la terre, ses germes
Côtoyer le ciel
Se ratatiner

Manger, bouffer, chier
Des étrons de plaisirs
Une infini bonté

Aimer, croire, adopter
Un style, une classe
Inappropriée

Se plaindre, exister
Pisser sur un arbre
Le remercier

Soulever des matins de plaisir
Des nuits de calamités
Dans des bras, lacérer

Choisir, goûter, cueillir
C’est la curiosité
Qui habite mon âme

Te fait t’enflammer
Mentir à tout va
Pour le plaisir

D’immoler un Allah
Le paradis est là
Sous nos pieds

dans les draps
Déverrouiller un système
Dire les choses comme elles sont

Cet après midi, je n’irai pas travailler
Je vais boire, écrire des histoires malfamées
Qui parlent de fesses et de liquide

De beauté sur les femmes
De musique à damner
Le plus habile des moines

Les moins habilités
À poursuivre le drame
Que nature mère nous fait.

  • Vues1075
  • Évaluations12345
3 Commentaires
  1. Gilles LORPIN 6 jours Il y a

    Bonsoir Michel
    Une poésie sans restriction qui va peut-être en faire jaser mais, le but d’un poète est de s’exprimer au plus profond de ses mots ou même de ses maux.
    Et pour cela je dis bravo !
    Amitiés
    LGilles

  2. REVEPOURPRE 5 jours Il y a

    Ouais chacun sa façon de s’exprimer et d’écrire!!

    je ne blâme pas…je n’écris pas de cette manière!!!

    bonne nuit

    RP

  3. REVEPOURPRE 4 jours Il y a

    J’avais mis un com?????

    pas de réponse!!!!!

    BON!!!!!!

    RP

Laisser une réponse

©2017 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

a8e3b482a441aca97be8527fd168c6d8|||||||||||||||||||
ou

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?