Radio moquette

  • (Rions un peu) 🙂
  • Radio Moquette


  • On l’appelait radio moquette
    Vingt ans d’avance sur internet
    Au panthéon de la cancanaille
    C’est sûr elle aurait une médaille

    Elle était derrière ses carreaux
    Qu’elle astiquait de bas en haut
    En disant à chacun, chacune
    Qu’c’était pour voir briller la lune

    Mais en fait il n’en était rien
    C’était pour guetter ses voisins
    Et colporter sous le manteau
    Le venin de tous les ragots

    Son ombre était à la fenêtre
    Qu’elle mettait en espagnolette
    Elle bougeait pas d’un millimètre
    Pour observer à la lunette

    Elle n’avait pas de jour de repos
    Et quand elle grimpait au rideau
    C’était pas pour la bagatelle
    Mais parce qu’elle tenait la chandelle

    Elle allait l’matin à la messe
    Et le dimanche c’était confesse
    Dans ses chroniques de la haine
    Elle était blanchie pour la semaine

    Tout en haut de son palmarès
    Figurent quelques histoires de fesses
    On lui doit deux ou trois divorces
    Et un préfet muté en Corse

    On l’appelait radio moquette
    Vingt ans d’avance sur internet
    Au panthéon de la cancanaille
    C’est sûr elle aurait une médaille

    🙂 (13/03/10)

  • Vues1356
  • Aime0
  • Évaluations12345

©2021 Jepoeme.fr L'utilisation du site JePoeme.fr implique l'acceptation des Conditions d'utilisation. Règles de confidentialité

facilisis Praesent mattis tempus Nullam leo. fringilla libero. in dapibus elementum

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?